V12 Colombo Ferrari

250

Conçu par l’ingénieur Gioacchino Colombo, ce V12 ouvert à 60° a été produit entre 1947 et 1988 ! Durant toutes ces années, sa cylindrée a évolué de 1,5 à 4,9 litres et sa puissance de 104 à 395 ch. Ce bloc mythique, à la sonorité fabuleuse, a fait de la marque ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

6 L XK Jaguar

Jag

Apparu sur la XK 120 en 1948, la moteur XK Jaguar est constitué d’un bloc en fonte à longue course sur lequel repose une culasse à double arbre à cames en aluminium. D’une cylindrée de 3,4 litres, il évoluera par la suite en différentes cylindrées jusqu’en 1986. Ce moteur a équipé bon nombre de modèles de la marque, ainsi que…des blindés, entre autres !

Flat 6 Porsche

6

Comment ne pas aborder le moteur sans lequel la Porsche 911 ne serait pas devenue la reine des voitures sportives ? Refroidi par air, celui-ci a connu également de nombreuses variations de cylindrée (de 2 à 3,8 litres) et a vu sa puissance presque quadrupler au fil du temps. Sa sonorité particulière due à son refroidissement à air le rend unique. Ne satisfaisant aux normes de pollution, il a été remplacé par un nouveau bloc à refroidissement à eau en 1998, sur le modèle 996.

2.0 VTEC Honda S2000

S2000

Vu sur le cabriolet Honda S2000 entre 1999 et 2009, le moteur 2 litres VTEC F20c développait la puissance de 240 ch ! Ce rendement spécifique (120ch/litre) est resté unique en son genre pendant plus de 10 ans ! Dans la tradition des moteurs Honda, la zone rouge débute loin ; la S2000 pouvait prendre 9.000 tr/min !

3.2 BMW M3 E36

M3

Equipé du Vanos, système de distribution variable, le 6 cylindres en ligne de 3,2 litres de cylindrée de la M3 E36 était une vraie œuvre d’art. Puissant (321 ch), coupleux (350 Nm), et très musical, il transformait la Coupé Série 3 en missile capable de taquiner la Porsche 911 sur son terrain.