La Golf cabriolet se distingue par son arceau de sécurité fixe au-dessus du pilier B (un prototype sans arceau a été testé aussi), un choix critiqué mais qui n’est que la meilleure réponse aux discussions sur la sécurité dans les années 1970. En plus de protéger les passagers en cas de tonneau, l’arceau de sécurité intègre un point de fixation optimal pour les ceintures de sécurité avant et guide la vitre latérale arrière de manière sûre, durable et silencieuse.

Au lancement de la Golf II en 1983, Volkswagen décide de garder la Golf I Cabriolet dans la gamme. Elle restera produite sous cette forme jusqu’en 1993, et en tout 389.000 ont été construites à Osnabrück. Avec la Golf III de 1993, changement de génération, le nouveau cabriolet reprend cependant le principe de l’arceau central, ce qui lui permet d’en tirer des avantages en termes de rigidité et de sécurité. La Golf III Cabriolet est aussi mieux équipée : airbags et ABS notamment.

En 1998, la Golf III Cabriolet fait peau neuve mais ne change pas techniquement, pour devenir la Golf IV Cabriolet. La production de la Golf Cabriolet à Osnabrück se termine en 2001. Après une interruption de dix ans, une nouvelle génération, basée sur la sixième génération de Golf, quitte la chaîne de production de la nouvelle usine le 17 mars 2011. Révolution : il n’y a plus d’arceau ! La première Golf GTI Cabriolet est lancée en 2012, suivie en 2013 par la Golf R Cabriolet. Malheureusement, l’ère de la Golf à ciel ouvert prend fin en 2016, après la fabrication de 770.039 voitures.