1. Hispano-Suiza Cars

Ok, on vous le concède, Hispano-Suiza n’est pas à proprement parler une « nouvelle » marque. Mais puisque cela fait 81 ans qu’aucune voiture n’a porté le sceau de la firme espagnole, cela signifie tout de même bien plus qu’une renaissance. Ce sont les descendants directs de Damian Mateu, fondateur de la société originelle, qui sont à l’initiative de ce retour avec une supercar 100% électrique baptisée Carmen. Mais la société espagnole se fait contester la propriété du nom par une autre compagnie qui tente, elle aussi, de relancer la prestigieuse marque…

Suiza

2. Hispano-Suiza Automobilmanufaktur

Cela doit être une première dans l’histoire de l’automobile : deux sociétés concurrentes tentent de relancer une même marque. Ainsi, à quelques stands de la Carmen annoncée ci-dessous, on peut admirer l’Hispano-Suiza Maguari, une supercar à moteur thermique cette fois (le V10 5.2l d’origine Lamborghini). Ici, les associés à l’origine de ce renouveau (d’anciens designers de Volkswagen et Daimler) affirment avoir acheté les droits d’exploitation de la marque à l’équipementier aéronautique Safran, qui les détenait depuis la cessation des activités automobiles de la marque. Un tribunal tranchera…

Battista

3. Pininfarina

Là encore, pas de « nouvelle marque » à proprement parler. Mais après presque 90 ans passés à travailler pour les plus grandes marques (Ferrari, Maserati, Cadillac, Alfa Romeo…) et à satisfaire les délires de riches commanditaires, Pininfarina a décidé de se lancer « à son compte ». La Battista, première réalisation de série du constructeur italien est elle aussi une supercar électrique (1.900 ch) dont la production sera limitée à 150 exemplaires. Chez nous, elle sera distribuée par le Groupe Ginion.

Zero

4. Piëch Automotive

Voilà enfin une toute nouvelle marque dans le paysage automobile : Piëch Automotive. N’allez pourtant pas croire que les fondateurs Toni Piëch et Rea Stark Rajcic sont des novices du domaine. Le premier n’est autre qu’un petit-fils du fondateur de… Porsche, Ferdinand Porsche. Et il est aussi le fils de l’ancien PDG du Groupe Volkswagen Ferdinand Piëch. Autant dire que l’automobile coule dans les veines de l’homme d’affaires ! Toujours à l’état de concept, la Piëch Mark Zero est – faut-il le préciser – électrique et équipée de 3 moteurs de 150 kW chacun.

U5

5. Aiways

Enfin, que serait un salon auto sans sa nouvelle marque chinoise débordant d’ambitions mondiales ? C’est à Aiways que revient ce privilège lors de cette édition du Salon de Genève. Le constructeur dont le nom résonne comme une compagnie aérienne présente une supercar et un plus réaliste SUV, tous deux 100% électriques. Ce dernier, équipé d’un moteur de 140 kW et d’une batterie de 63 kWh (450 km d’autonomie) est annoncé sur le marché européen dès l’an prochain. Qui vivra verra…