Pour ce nouveau pneu, baptisé Uptis, Michelin a déposé pas moins de 100 brevets dont 50 rien que pour les lamelles. Celui-ci présente évidemment l’avantage d’être increvable et pratiquement indéchirable, permettant donc d’éviter le remplacement prématuré à cause d’une crevaison ou d’un défaut. Selon le constructeur, ce serait ainsi 200.000.000 de pneus qui pourraient être épargnés chaque année dès 2030, principalement en Asie et en Amérique du Sud.

C’est donc à ces marchés que se destinera principalement Uptis. Michelin n’a pas encore annoncé de prix officiel, mais précise que ce pneu d’un nouveau genre nécessite moins de matière qu’un Runflat traditionnel, laissant entrevoir un tarif proche de celui que nous connaissons actuellement. Le manufacturier précise également que ses performances sont identiques à celles d’un pneu conventionnel équivalent.