Cela va devenir une tradition : à Paris, les voitures françaises occupent toute l’attention, à tel point que certaines marques étrangères ne préfèrent pas faire le déplacement ; du côté de Francfort, l’espace réservé aux marques allemandes est tellement grand que plusieurs constructeurs de renom n’osent pas se montrer !

Dès lors, si vous comptez vous rendre au Salon de Francfort cette année, qui se tiendra du 12 au 22 septembre, sachez que vous n’y verrez pas : Volvo (Polestar sera de la partie), Mazda, Nissan, Toyota (dont Lexus), Suzuki, Aston Martin, le groupe GM (pas de nouvelle Corvette, donc !), Ferrari, le groupe FCA Fiat-Chrysler Automobiles (Fiat, Abarth, Alfa Romeo, Maserati, Jeep) ou encore le groupe PSA Peugeot-Citroën-DS, à l’exception bien sûr d’Opel qui ne renie pas ses origines ! Même Bentley et Bugatti n’exposeront aucun modèle, alors que le groupe VW, auquel les marques appartiennent, sera en force à Francfort. Idem pour Rolls-Royce, pourtant dans le giron BMW.

Admirons néanmoins le courage de Honda, seule marque asiatique ou presque avec Hyundai (Kia semble absent), et le retour de Ford qui a beaucoup de nouveautés à présenter, dont le SUV Puma.