C’est l’ingénieur en chef en charge du développement de la Supra qui l’a confirmé en personne à un média américain : il y aura d’autres versions (au pluriel) de la Supra, qui porteront à chaque fois la puissance à un nouveau niveau.

Actuellement, le 6 cylindres 3.0 litres de la Toyota (qui, rappelons-le, partage sa base technique avec la BMW Z4) développe 340 ch, et on peut aisément imaginer qu’il en a encore beaucoup sous la pédale. Nous avions d’ailleurs récemment évoqué ici que certains journalistes et propriétaires ayant passé la Supra au banc d’essai, avaient relevé des puissances supérieures à celle annoncée officiellement. Aujourd’hui, on se prend donc à imaginer une Toyota Supra de 400 ch, voire plus. Mais il y a tout de même une mauvaise nouvelle : l’ingénieur a aussi confirmé qu’il n’existerait jamais de Supra à boîte manuelle. Désolé pour les puristes…