“Le gsm au volant multiplie par quatre le risque d’accident. La vitesse joue un rôle important dans 30% des accidents en Belgique. 38% des conducteurs gravement blessés ont un taux d’alcoolémie supérieur à la limite légale de 0,5 pour mille. Des chiffres alarmants qui nécessitent de conscientiser davantage les contrevenants sur les risques des infractions les plus problématiques”, considère le SPF Justice.

Ces fiches de sensibilisation visent à conscientiser les contrevenants aux conséquences fatales de diverses infractions, en commençant par les excès de vitesse sur autoroute, l’alcool au volant, la distraction causée par l’usage d’un téléphone au volant et le non-port de la ceinture de sécurité ou le non-usage du siège enfant. En automne, s’ajouteront tous les excès de vitesse hors autoroute, qui sont des infractions régionalisées.

Cette initiative est le fruit d’une collaboration entre les autorités fédérales et régionales, le SPF Mobilité et Transports, le SPF Justice, le SPF Finances, la police, l’institut VIAS et les Régions (l’AWSR pour la Wallonie, le ministère de la Mobilité et des travaux publics et VSV pour la Flandre ainsi que Bruxelles Mobilité). Les ministres compétents Koen Geens et François Bellot (fédéral), Ben Weyts (Flandre), Carlo Di Antonio (Wallonie) et Bianca Debaets (Bruxelles) saluent l’initiative.