Actualité

Voiture ou chauffage : Lequel pollue le plus ?

Écrit par Maxime Pasture | 09/07/2020

Après quelques semaines de déconfinement, nous sommes en droit de nous interroger : le retour plus important des voitures et camions sur les routes contribue-t-il vraiment a une augmentation de la pollution ? N’oublie-t-on pas trop souvent de citer le chauffage et l’agriculture dans la balance ? Eléments de réponse…

Vaste débat : la voiture pollue-t-elle davantage que le chauffage ? Tout dépend de quelles émissions nocives on parle car les émissions de CO2 ont un impact sur le réchauffement climatique, tandis que les particules fines ont un impact sur notre système respiratoire.

Le trafic routier pas seul en faute

D’un côté, nous avons tous observé les cartes du monde qui sont passées du rouge au blanc (ou du moins, à l’orange) en matière de pollution durant le confinement. Mais d’un autre côté, comme l’expliquait très bien le directeur de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai, Loïc Delhuvenne, à la VRT, « La diminution du trafic routier n’a pas compensé l’augmentation liée au chauffage résidentiel et au maintien des activités agricoles et industrielles. Conjugué à une météorologie printanière, cela a été favorable à l’augmentation de la pollution aux particules fines. » Tentons d’y voir plus clair à travers quelques chiffres.

Chacun ses torts

Selon l’IPCC (Intergovernemental Panel on Climate Change), le transport routier est responsable pour 14% des émissions globales alors que l’électricité et le chauffage représentent 25% des émissions, sans parler des bâtiments (6%) et de l’agriculture (24%). Ces chiffres ont récemment été repris par l’ONU. Citons d’autres chiffres, français cette fois : l’automobile serait responsable de 15% d’émissions de particules fines contre 27% pour le chauffage et 31% pour l’agriculture. Rappelons que toute voiture récente est équipée de filtres à particules, qu’elle carbure au diesel ou à l’essence. Mais là où l’auto fait moins bien, c’est du côté des émissions de CO2 : 38% contre 23% pour le chauffage.

En résumé, la conclusion est la suivante : il y a du progrès à faire, autant du côté automobile que du côté des moyens de se chauffer, isolation des bâtiments comprise. Ceci n’est pas neuf mais à notre humble avis, il paraît trop simpliste de trancher la question « Voiture ou chauffage : lequel pollue le plus ? ». Nous vous laissons le soin d’interpréter les chiffres exposés plus haut.

Réseaux sociaux

N'hésitez pas à partager cet article

Mots-clés

Retrouvez les mots-clés liés à cet article

Nos partenaires