Les 5 Rolls-Royce les plus délirantes

Crée en 1906, Rolls-Royce a bâti son exceptionnelle réputation sur l’excellence de ses modèles. Prisées par les plus nantis de ce monde, les Rolls ont été déclinées à toutes les sauces. Vous les 5 plus délirantes d’entre elles.

Les 5 Rolls-Royce les plus délirantes

Silver Cloud III « Chinese Eyes »

Présentée en 1963, la Silver Cloud était révolutionnaire par des dimensions extérieures et son poids revu à la baisse. On aime sa fameuse version « Chinese Eyes » produite à une centaine d’exemplaires par le carrossier Mulliner Park Ward qui se distinguait du reste de la gamme par sa ligne singulière inspiré de certaines voitures américaines de l’époque.

Camargue

5 SUV de luxe inconnus ou oubliés TOP 5 des concepts les plus délirants de l’histoire

Produite par Rolls-Royce entre 1975 et 1986, la Camargue était en son temps le modèle le plus cher du marché ! Dessinée par Pininfarina, elle reprenait sa ligne d’un concept car qui était basé sur une Mercedes 300 SEL. Avec son esthétique très particulière, la Camargue n’a trouvé que 531 clients durant sa longue carrière.

Phantom VI

Cette « super Rolls » (1968-1991) était avant tout destinée aux dignitaire et aux clients les plus fortunés et excentriques de la planète. Dernière voiture de la marque à utiliser un châssis séparé, cette grosse limousine a été principalement carrossée chez Park Ward. Certains l’ont fait également réaliser en version Landaulet, ou dans d’autres officines réputées.

Silver Wraith

Première Rolls-Royce produite après la guerre (1946-1959), la Silver Wraith était vendue sous forme de châssis à faire carrosser. Mue par un gros 6 cylindres en ligne, elle a été déclinée à l’infini, en berline ou en cabriolet, avec plus ou moins de goût selon les désirs – parfois très excentriques – de ses clients.

Shooting Brake

Durant toute son histoire, Rolls Royce a vendu des véhicules à des clients exigeants. Depuis les années 20, bon nombre de clients ont fait réaliser des carrosseries en version « shooting brake » sur des châssis de la marque qui n’a jamais proposé de variante break d’usine. Généralement très élégants, ces shooting brake sont surtout extrêmement exclusifs, ce qui leur ajoute énormément de charme.