Quand Opel avait une berline plus sauvage que la BMW M5 !

Alors que l’Opel Insignia GSi a fait ses débuts au Salon de Bruxelles, on a voulu se replonger dans l’historique d’un modèle encore plus puissant que la marque proposait au début des années 90 : la délirante Lotus Omega !

Quand Opel avait une berline plus sauvage que la BMW M5 !

Eh oui, cette berline bodybuildée des années 90 développait 376 chevaux grâce au bloc 6 cylindres doublement suralimenté de 3,6 litres ! Aujourd’hui, l’Insginia GSi de 230 chevaux (2.0 turbo) parait bien sage à côté !

Du fun !

À l’époque, Opel voulait donner une image un peu plus fun de sa berline Omega. Pour ce faire, les ingénieurs allemands se sont donc rendus dans les ateliers Lotus en Angleterre. Résultat : ce modèle pouvait sprinter de 0 à 100 km/h en 5,8 secondes et atteindre les 284 km/h (le compteur montait jusqu’à 300 km/h, tout juste !) ! Le six-en-ligne de la M5 de l’époque et ses 315 chevaux ne pouvaient rivaliser…

Délicate à emmener

Revers de la médaille : dotée d’une boîte manuelle à 6 rapports, cette Opel Lotus Omega se montrait très difficile à emmener avec autant de puissance (et de couple, surtout, avec 557 Nm !) sur les seules roues arrière. Les ingénieurs ont donc privilégié un comportement plutôt sous-vireur mais une fois qu’elle décrochait, mieux valait être un pilote professionnel ! Ce modèle, produit à 950 exemplaires seulement entre 1990 et 1994, n’était donc pas à mettre entre toutes les mains.