Ancêtres

Voiture ancienne : un bon placement ?

Si la voiture moderne est taxée de tous les maux, il en va tout autrement avec les voitures anciennes et de collection, lesquelles suscitent l’engouement au point d’en devenir un vrai investissement. Aujourd’hui, la valeur de ce marché est même estimée à 4 milliards d’euros.

David Leclercq David Leclercq | Publié le 07/01/2021 | Temps de lecture : 5 min

Manifestement, les voitures anciennes et de collection deviennent elles aussi depuis quelques années des valeurs refuges. Il faut dire qu’en ces temps troublés, la démarche fait sens à la fois pour son plaisir personnel, mais aussi dans l’intérêt d’un investissement sur la durée. Car certaines marques ont très bien su organiser la rareté de leurs modèles, ce qui dope naturellement les valeurs (Ferrari ou Porsche pour ne citer que ceux-là). Pas étonnant que les amateurs du genre soient de plus en plus nombreux dans notre pays. Bien entendu, les voitures de collection ne sont pas à utiliser tous les jours. On considère d’ailleurs que la majorité des propriétaires effectuent moins de 1000 km par an – à mettre bien sûr en perspective en fonction de la valeur ou du prix du véhicule. L’essentiel de l’usage se fait pour de très courtes balades ou alors lors de rassemblements dédiés.

400% d’augmentation en 20 ans

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 20 ans, la valeur moyenne des voitures anciennes a augmenté de 400% ! C’est là un sacré rendement financier – supérieur à celui de l’art (+200%) ou des montres de collection (+75% « seulement ») et c’est sans doute pour cela que l’engouement est tel. La situation est telle que des fonds d’investissement se sont même lancés dans l’acquisition de ces voitures pour les revendre à prix d’or quelques mois ou années plus tard. Au cœur de la demande d’aujourd’hui, on trouve les véhicules des années 1950 et 1960. Ce sont ces modèles qui ont pris le plus de valeur, mais ils sont aujourd’hui talonnés par les modèles des années 70 qui trouvent de plus en plus écho auprès des privés comme des professionnels… Logique !

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Un coût évident

Cela dit posséder une voiture ancienne représente non seulement une immobilisation financière, mais aussi un coût. Car pour la garder en bon état, surtout en hiver, il faut l’entretenir et la faire rouler un minimum. La Belgique ne possède pas de base de données de chiffres, mais en France, on considère qu’un collectionneur dépense en moyenne 6.000€ par an pour son véhicule. Évidemment, tout dépendra du véhicule considéré, mais ça peut donner une idée de l’ampleur de la chose pour qui choisirait un modèle relativement rare et coté. Il est évident qu’il y en a pour toutes les bourses. Aujourd’hui, comptez tout de même 10.000€ pour une 2CV en bon état, 5000 € pour une R4 et au moins 150.000€ pour une Porsche Turbo des années 70… Ce n’est probablement qu’un début. Dès lors, si votre portefeuille le permet, pourquoi ne pas mêler investissement et plaisir. Il y a de fortes chances aujourd’hui que vous ne serez pas perdant au final, que du contraire !

Vous êtes à la recherche d’une belle voiture classique ? Allez sur Autoclassic.be

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité