Buzz

Polémique à propos de sous-vêtements et de bijoux en Formule 1

Le nouveau directeur de course met les points sur les i en Formule 1 et cela crée des polémiques auprès de certains pilotes. Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, notamment, râlent parce qu’ils ne sont plus autorisés à porter leurs boucles d’oreilles ou leurs pantalons préférés dans leurs voitures de course.

Écrit par Alain De Jong | 09/05/2022

Après la finale tumultueuse de la saison 2021 de F1 à Abu Dhabi au cours de laquelle Max Verstappen (Red Bull) a arraché in extremis le titre mondial à Lewis Hamilton (Mercedes), le directeur de course Michael Masi a été critiqué. En conséquence, il a été remplacé cette année par l’Allemand Niels Wittich, qui occupait déjà une fonction similaire en DTM.

Sécurité avant tout

Lewis Hamilton

Publicité

Niels Wittich déclare qu’il est “un partisan des courses dures mais équitables, et qu’avant tout la sécurité des pilotes passe avant tout, sans compromis”. Le nouveau directeur de course a immédiatement précisé cette vision en indiquant que les vêtements portés par les pilotes devaient être conformes au règlement à tout moment. Par conséquent, seuls les matériaux approuvés par la FIA peuvent être portés. Les bijoux sont également interdits dans les voitures de course.

Il ne s’agit pas d’une nouvelle règle, puisqu’elle existe depuis des années. Elle a juste été un peu oubliée depuis. En effet, les pilotes portent parfois des montres, des colliers et des boucles d’oreilles dans les voitures de course, ainsi que leurs pantalons de tous les jours. Mais avec le crash hallucinant de la Haas de Romain Grosjean à Bahreïn 2020 prouvant qu’aujourd’hui encore une voiture de Formule 1 peut prendre feu, la demande du nouveau directeur de course n’est pas si farfelue.

Les sous-vêtements ou les bijoux synthétiques peuvent en effet causer des blessures supplémentaires aux pilotes en cas d’incendie majeur, de sorte que ces règles ont toujours un sens. Cependant, certains acteurs de la F1 ne sont pas très heureux de cette décision et ont déjà manifesté leur mécontentement.

Lewis Hamilton est apparu à la conférence de presse du Grand Prix de Miami avec pas moins de trois montres au poignet et toute une collection de bagues et de colliers sur le corps. Sebastian Vettel a porté son pantalon Puma personnel par-dessus sa combinaison de course en signe de protestation contre ces règles plus strictes.

Disqualification ?

Pourtant, il semble que Wittich va rester sur ses positions, puisqu’il a fait signer aux équipes une nouvelle “déclaration de vérification”, qui stipule que leur voiture et donc les vêtements du pilote doivent être conformes aux règles. Toute personne ne portant pas de sous-vêtements ou de bijoux approuvés par la FIA pourrait se voir infliger une amende, une pénalité ou une disqualification.

Actuellement, les contrevenants ne reçoivent qu’un avertissement. Lewis Hamilton a déclaré qu’il “continuera à recevoir des réprimandes tout au long de l’année parce qu’il continuera à porter ses bijoux car ils définissent son identité”. A suivre !

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé