Buzz

Quand une Yaris GR se joue d’un Cayman GT4 sur le Nürburg…

Une vidéo postée sur YouTube montre qu’une Yaris GR peut se montrer redoutable, y compris sur la piste exigeante du Nürburgring. Celle-ci domine clairement une Porsche 718 Cayman GT4 pourtant nettement plus puissante. Mais il y a une explication…

Écrit par David Leclercq | 02/05/2022

En automobile comme dans d’autres secteurs, il n’y a pas que la puissance qui compte. En effet, que faire avec un gros moteur dont la puissance ne passe pas à la route ? Pas grand chose en réalité. Bien entendu, cette situation n’est pas celle de la Porsche 718 Cayman GT4 qui reste l’un des coupés les plus enthousiasmants à conduire sur circuit. Et l’un des plus efficaces. Oui, mais voilà : une vidéo postée montre que sur la redoutable piste du Nürburgring, une petite Toyota Yaris GR semble tout à fait capable de se jouer de l’emblématique sportive. Comment est-ce possible ?

Modeste ?

Il faut tout d’abord préciser que la Yaris GR est une automobile bien née et surtout qui profite d’une mise au point tellement fine que cela en fait la petite sportive la plus aboutie du moment dans sa catégorie. Et c’est vrai que chez Toyota on n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. L’engin ne porte qu’un 3 cylindres de 1,6 litre (soit moitié moins que le coupé 718 GT4), mais celui-ci a été poussé à… 261 ch !

Publicité

Côté châssis, les ingénieurs ont aussi mis les petits plats dans les grands avec notamment une transmission intégrale flanquée de deux différentiels autobloquants (un avant et un arrière) pour gérer au mieux la motricité. De quoi abattre le 0-100 km/h en 5,5 s et pointer à 230 km/h.

Certes, le 718 GT4 fait nettement mieux avec son 6 cylindres de 4 litres (420 ch) : 4,4 s pour le 0-100 km/h et une vitesse de pointe de plus de 300 km/h. A priori, il n’y a donc pas photo. Sauf que la vidéo raconte une tout autre histoire…

On se demande dès lors ce qui empêche la Porsche de s’imposer ? Et bien c’est le talent du conducteur, tout simplement ! Parfaitement menée, la Yaris GR enchaînes les courbes avec une précision déconcertante au point de venir plusieurs fois talonner la Porsche. Mieux : le pilote de la Yaris demande plusieurs fois au pilote de la Porsche de le laisser passer, mais celui-ci, sans doute frustré, l’ignore totalement. Or, lorsqu’on conduit sur le Nürburgring, il existe pourtant un gentlemen’s agreement ou une règle tacite qui eut qu’on laisse passer le pilote le plus rapide.

Cette petite leçon démontre une nouvelle fois qu’une petite voiture bien faite, dotée de bons pneus (Michelin Pilot Sport Cup 2 dans ce cas précis) et avec un bon pilote à son volant peut faire des merveilles. Vous avez envie de vous faire plaisir ? Inutile dès lors de casser votre tirelire et de mettre deux fois plus d’euros sur la table pour disposer d’une voiture ultra-puissante. Se payer des vrais cours de pilotage est probablement une meilleure idée.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé