Conseils

8 conseils pour optimiser l’autonomie d’une voiture électrique

Si de plus en plus de voitures électriques proposent aujourd’hui une autonomie de plus de 400 km, la peur de la batterie vide et de la panne sèche subsiste toutefois chez les utilisateurs. Or, le conducteur possède une grande influence sur la décharge de la batterie. Suivez donc les conseils avisés de Gocar.be pour optimiser l’autonomie d’une voiture électrique.

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 07/03/2022 | Temps de lecture : 5 min

1. Adopter une conduite souple

La première règle est celle de maintenir un rythme de conduite régulier. Il s’agit de freiner et d’accélérer le moins possible et donc d’éviter les saccades intempestives. Anticipez aussi autant que possible les situations de circulation qui se présentent devant vous, afin de pouvoir laisser la voiture rouler sans devoir freiner brusquement. Ou la relancer brusquement.

Hyundai Kona Electric

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Ce style de conduite efficace est aussi le plus économique tandis qu’il est aussi plus confortable pour les passagers. Le régulateur de vitesse peut s’avérer dans ce cadre un outil utile, surtout lorsqu’il régule aussi les distances (anticipation).

2. Apprendre à régénérer pendant la conduite

Les voitures électriques sont équipées d’un mode B ce qui équivaut en fait à un mode « freinage ». Si vous l’utilisez, vous générer une résistance plus importante au lever de pied et, sur les voitures électriques, un mode de régénération de la batterie plus important. C’est de l’électricité gratuite (et par les temps qui courent…).

L’activation de ce mode B est particulièrement indiquée pour les parcours urbains et périurbains où il allège considérablement la consommation énergétique.

Nissan Leaf

Certains VE sont également dotés d’une fonction dite de conduite « à une seule pédale » (one pedal) avec un effet de régénération tellement important qu’il ne faut presque jamais toucher la pédale de frein. Déroutant au départ, mais diablement efficace à la fin.

3. Modérer la vitesse

Les vitesses de déplacement plus élevées impliquent une résistance à l’air supérieure qui augmente forcément la demande d’énergie, donc la consommation. Par conséquent, il est de bon ton de réduire la vitesse sur l’autoroute autant que possible.

120 km/h

Le simple fait de respecter la limite de vitesse de 120 km/h peut constituer une énorme différence. Et s’il y a du trafic sur la route, ralentissez davantage encore en suivant le flux de la circulation. En roulant à 100 km/h par exemple, la batterie pourra souvent assumer quelques dizaines de kilomètres supplémentaires.

4. Fermer les fenêtres et éviter le coffre de toit

Les constructeurs déploient beaucoup d’efforts pour déterminer une aérodynamique efficace, un paramètre déterminant pour l’autonomie aux vitesses supérieures à 100 km/h. De ce fait, il faut éviter de conduire avec les fenêtres ouvertes qui créent des tourbillons qui contribuent à engendrer une traînée supplémentaire et donc une consommation plus élevée.

Parcourir plus de kilomètres sur une seule charge avec une voiture électrique ? Voici quelques conseils pour bien s’y prendre.

Il en va de même pour les coffres de toit : retirez-le dès qu’il n’est pas utilisé.

5. Limiter le chauffage ou la climatisation

Bien que la température à bord doit être agréable, il faut savoir que la climatisation et/ou le chauffage sont de gros consommateurs d’énergie.

Par conséquent, l’usage de sièges chauffants est un vrai plus à bord d’une voiture électrique, car il permet de chauffer directement le corps et pas l’entièreté de l’habitacle. En outre, il est plus efficace d’opter pour un réglage de ventilation faible pour la climatisation.

VW e-Golf airco

De même, il faut éviter les gros écarts de température avec l’extérieur qui provoquent aussi des consommations inconsidérées. Le fait de garer la voiture dans un garage ou sous un abri permettra aussi d’économiser de l’énergie pour atteindre la température intérieure souhaitée. Ce qui augmentera aussi forcément l’autonomie.

6. Évitez le poids superflu

Model Y

Il faut par ailleurs tenter de limiter au maximum les bagages lourds lorsqu’on voyage. Car plus de poids, c’est moins d’autonomie. Évitez donc aussi de laisser des objets lourds et inutiles (packs de boissons, boîte à outils qu’on n’a pas rangée par fainéantise, etc.). Chaque kilo coûte en effet une énergie précieuse à la batterie.

7. Éviter la batterie froide

Une batterie fonctionne de manière optimale entre 15 et 25°C. Aux températures plus basses, la capacité disponible diminuera considérablement et vous ne pourrez pas voyager très loin sur une seule charge : comptez de 30 à 50% d’autonomie de moins !

Une pénurie de pneus hiver avec la « loi montagne » française ?

L’idéal est de pouvoir garer la voiture dans un endroit abrité en hiver, de préférence dans un garage où on pourra également recharger la batterie. Le fait que la voiture soit branchée permettra d’ailleurs au pack de maintenir une température idéale jusqu’au départ.

Notons aussi que de nombreuses voitures électriques proposent d’un système de préchauffage pour éviter que la batterie ne refroidisse trop.

8. Les pneus à la bonne pression

pneu ve band ev

Les pneus sous-gonflés augmentent la consommation, mais ils s’usent aussi plus rapidement tandis qu’ils perdent aussi en maintien ce qui présente un réel danger pour la sécurité. Par conséquent, il est conseillé de vérifier régulièrement la pression des pneus pour profiter plus longtemps des plaisirs de la conduite électrique !

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité