Crash

Deux fois plus de chance de se tuer seul au volant

Selon les dernières statistiques de la sécurité routière, 114 personnes sont décédées seules au volant et en n’impliquant aucun autre véhicule. Les erreurs d’appréciation seraient-elles légion ?

David Leclercq David Leclercq | Publié le 11/09/2022 | Temps de lecture : 3 min

En 2021, l’institut VIAS rapporte que 114 personnes ont perdu la vie dans un accident qui n’impliquait aucun autre véhicule ou usager. En clair, ces personnes sont mortes seules au volant. Ce chiffre est à comparer aux 53 décès déplorés à la suite d’une collision entre deux voitures. Ce qui indique donc qu’il y aurait deux fois plus de chance de décéder seul au volant que dans un accident impliquant un autre usager.

Interrogé par SudPresse, VIAS pointe plusieurs causes potentielles à ces accidents mortels : vitesse, fatigue et distraction. Selon l’institut, la distraction est une problématique qui prend de l’ampleur, notamment en raison de l’utilisation du téléphone portable au volant. Si l’alcool ou la consommation de drogue altérant le jugement figure aussi en bonne place des causes d’accident mortel, la vitesse excessive reste la première raison de ces décès.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

On décède plus souvent la nuit

Deux fois plus de chance de se tuer seul au volant

Les statistiques de VIAS mettent aussi en exergue le décès de 46 piétons au cours de cette même année 2021 ainsi que de 32 cyclistes, 39 motards ou utilisateurs de deux roues motorisés. C’est dans cette dernière catégorie que la propension à perdre de la vie est la plus élevée et cela s’explique par la nécessaire habileté qu’il faut pour conduire. En outre, la protection offerte par une moto est nettement moindre en cas de chute.

Il arrive également que des cyclistes perdent la vie « tout seuls ». Cela peut paraître étonnant, mais c’est souvent le fait de collisions avec des poids lourds qui ne remarquent rien en raison de leur poids évidemment, mais aussi des angles morts importants présents sur ce type de véhicule. D’une manière générale, il faut retenir que ces accidents où les personnes sont seules surviennent davantage la nuit.

Moins de collisions frontales

VIAS tire aussi d’autres enseignements des accidents recensés en 2021 et notamment pour les accidents avec dommages corporels. On apprend ainsi qu’un piéton est impliqué une fois sur dix ou encore que près d’un sinistre sur trois résulte d’une collision latérale qui est, la plupart du temps, liée à un refus de priorité et à un manque d’attention. Mais VIAS indique qu’une collision latérale est souvent aussi due à une perte de contrôle de la voiture.

Les statistiques des crashs routiers sont-elles fiables ?

Étonnamment, les accidents frontaux ne pèsent que pour 7% alors que ce sont ces situations qui s’avèrent le plus souvent mortelles. Ce sont d’ailleurs les cyclistes qui sont le plus exposés aux collisions frontales (13%) ainsi qu’aux latérales (44%) – la moyenne pour les autres moyens de transport est de 32%. Rouler à vélo reste donc dangereux et il convient donc de multiplier les signes de visibilité pour être vu à temps…

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité