Question look, il faut dire que cette Ferrari se présente comme une magnifique évolution de la 458 Italia. Si elle en reprend la ligne générale, elle s’en distingue avec un impressionnant bouclier, un capot plus creusé, des prises d’air latérales migrant sur les ailes ou encore avec une partie arrière qui s’affine légèrement et qui évoque la Ferrari Sergio produite en un nombre limité d’exemplaires ; six pour être précis. L’habitacle, pour sa part, a été entièrement repensé.

Dans le dos des occupants, il y a toujours un moteur V8. Celui-ci n’est plus un bloc atmosphérique de 4,5 litres affichant une puissance 570 chevaux, mais bien un bloc biturbo de 3,9 litres. De plus faible cylindrée, ce V8 libère néanmoins 670 chevaux, soit 100 de plus que celui de la 458 Italia. Excusez du peu… En prime, on ne peut pas dire que ce V8 manque de couple ; sa valeur étant de 760 Nm.

Enfin, quand on sait que cette 488 GTB ne pèse que 1.370 kg, on peut s’attendre à des performances de tout premier ordre. Ferrari annonce d’ailleurs un 0 à 100 km/h expédié en 3 secondes, un 0 à 200 km/h en 8,3 secondes et une vitesse maximale de plus de 330 km/h.

Et vous, seriez-vous prêt(e) à économiser 220.000 € pour acquérir pareil bolide ?