Dream Cars

Gillet Vertigo, la seule supercar belge

Écrit par Maxime Hérion | 14/01/2021

Construite dans la région namuroise, la Gillet Vertigo étonne toujours 29 ans après sa présentation au Salon de Bruxelles. Retour sur cette saga noir-jaune-rouge.

Pilote et metteur au point, Tony Gillet a été champion de Belgique de courses de côtes plusieurs années et préparateur sur 2 rallyes Paris-Dakar. Il accède à la construction automobile en devenant l’importateur de la marque néerlandaise Donkervoort dès 1982. Son premier record du monde est naturellement battu sur une voiture de ce constructeur en 1990. L’année suivante, Tony Gillet et le designer Charles Van den Bosch créent la première Vertigo dont le prototype est exposé au Salon de l’auto de Bruxelles. Suit une année d’homologation avec le passage au crash-test (qu’elle réussit haut la main).

Vertigo proto

C’est finalement en 1994 que la première Vertigo de série est présentée et qu’elle remporte un record d’accélération en passant de 0 à 100 km/h en 3,266 secondes.

Vertigo 1997

Au fil des années, la voiture reçoit un toit et des portières, et troque son moteur Cosworth contre un bloc V6 3L Alfa Romeo. Avec un rapport poids/puissance de 2 kg par cheval, la Gillet offre des sensations uniques. En 2011, la nouvelle Vertigo 5 s’équipe d’un moteur Maserati de 420 ch et débute une nouvelle ère d’ultra-performances.

Vertigo 5 Spirit

La compétition dans l’ADN

Depuis 1996, la Gillet Vertigo participe à des épreuves automobiles en Belcar et dans le prestigieux championnat FIA GT.

Vertigo GT2

En 2010, Gillet est contacté par Zagato pour réaliser la TZ.3 sur base de la supercar belge. Ce ne sera pas la seule puisque le constructeur installé à Rhisnes (région namuroise) produira la Zagato Mostro et la Mostro Barchetta.

 

Zagato Mostro

Infatigable, Tony Gillet travaille sur une nouvelle voiture depuis 2016. Gageons que cette dernière repoussera encore plus loin les limites de la performance !

Mots-clés

Lire aussi

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Voitures