ESSAI Audi RS Q3 Sportback : Récréation

C’est sur une piste de glisse tracée sur un lac gelé que nous avons découvert le dernier jouet d’Audi Sport. Du bonheur au carré !

ESSAI Audi RS Q3 Sportback : Récréation

Je vous l’accorde : faire joujou sur la glace n’est pas la manière la plus efficace de tester un nouveau modèle. Quoique… Dans le cas d’une Audi RS, ça le fait ! Car finalement ces autos, même si elles sont la plupart du temps sous-utilisées, n’auraient aucune raison d’être si elles n’étaient pas capables de donner des sensations fortes et de dessiner de grands sourires sur les visages de ceux qui les pilotent. Un test de glisse permet donc de voir si, au-delà des chiffres et de leurs muscles saillants, ces jouets sur quatre roues sont aussi capables de tenir leurs promesses de bonheur.

Vert Kyalami

A propos de muscles, il faut reconnaître que les Audi RS sont plutôt relativement discrètes dans leur genre. Bon, sauf quand, comme moi, on choisit le nouveau vert Kyalami, spécifique à cette nouvelle RS Q3. Pour la première fois, ce modèle extrême est également proposé en version Sportback « SUV coupé » et c’est pour cette dernière que j’ai opté. Elle est franchement plus belle et ne perd quasiment rien côté pratique donc pourquoi se gêner ?

Me voilà donc avec un mythique 5 cylindres de 400 chevaux (60 de plus que l’ancienne version) et 480 Nm (soit +30) sur un lac gelé, pour 2 heures de glisse sans contraintes… si ce n’est celle d’éviter de me retrouver planté sur un mur de neige. Mais  même en déconnectant toutes les aides au pilotage, l’équilibre, la progressivité et l’efficacité de cette auto permet de réaliser des choses qui peuvent paraître, au départ, impossibles. La direction hyper-précise et la transmission Quattro permettant d’enrouler les virages à la manière des rallymen scandinaves sont absolument fabuleuses. La plupart du temps, il n’est même pas nécessaire de balancer l’auto : vous vous présentez à l’entrée d’un virage, vous levez le pied de l’accélérateur, l’arrière se place gentiment et il ne vous reste plus qu’à gérer la glisse comme un grand, sans forcer votre talent. Presque trop facile ! Mais je veux bien passer le reste de ma vie sur ce lac avec cette auto !

Conclusion

Audi a créé un jouet extraordinaire, qui donnera le sourire à n’importe quel pilote. Reste à vérifier comment cette RS Q3 se comporte dans la vie de tous les jours.

L’Audi RSQ3 Sportback en quelques chiffres

Moteur : 5 cyl., turbo essence, 2.480cc ; 400ch de 5.850 à 7.000tr/min ; 480Nm de 1.950 à 5.850tr/min.

Transmission : aux 4 roues.

Boîte : auto double-embrayage 7 rapports.

L/l/h (mm) : 4.507/1.851/1.557

Poids à vide (kg) : 1.790

Volume du coffre (l) : 530 – 1.525

Réservoir (l) : 60

0 à 100 km/h (sec.) : 4,5

Prix : 64.400 € TVAC

Puissance : 400 ch

V-max : 250 km/h

Conso. mixte : 9,9 l/100km

CO2 : 223 g/km