Essais auto

ESSAI Cupra Formentor Veloz : Première carte de visite

Officiellement, c’est il y a près de deux ans qu’est née Cupra, la marque « sportive et électrifiée » de Seat. Mais une marque est-elle une marque tant qu’elle n’a pas ses propres modèles ? Aujourd’hui, c’est le cas…

Écrit par Laurent Zilli | 09/11/2020

Dès son lancement en 2019, Cupra l’avait promis : les modèles de la marque ne seront pas que des déclinaisons vitaminées des Seat. Il y aurait aussi des véhicules qui n’existeront jamais ailleurs que dans le catalogue Cupra. Promesse aujourd’hui tenue avec le Formentor, qui n’existera pas en version Seat, et dont on peut dire qu’il est extrêmement proche du concept dévoilé à Genève en 2019.

Flamboyant

La première chose à dire, c’est que le Formentor a un sacré style. Le mélange de courbes et d’arêtes saillantes, les proportions musclées, l’attitude sûre de soi… Tout cela donne un véhicule plein de caractère dont il est difficile de percevoir le charisme sur les images. Lors des essais, nous avons en effet constaté à quel point le Cupra attirait les regards. Car non seulement il a déjà une allure certaine lorsqu’il est statique, mais il dégage en plus quelques chose de fascinant lorsqu’il est en mouvement. Le Formentor atteint donc son but premier : créer de la curiosité, et développer la notoriété de la marque.

Cupra Formentor

Maintenant soyons francs, heureusement qu’il y a ça. Car pour le reste, on ne peut pas dire que l’habitacle du Formentor soit aussi séduisant que sa robe. C’est simple : le meuble de bord est exactement celui de la Leon.

Cupra Formentor interior

Le Cupra se distingue juste par la couleur cuivre des inserts, par des sièges avant évidemment plus sportifs, et par un volant à méplat doté de deux petits satellites, un pour le démarreur, un pour sélectionner le mode de conduite.

Formentor stuur

Mais à défaut d’être très personnel, cet intérieur n’en est pas moins bourré de qualités. Il y a d’abord la qualité, au sens premier du terme, dans la norme de ce que l’on attend d’un produit du groupe VW. Ensuite, il y a le contenu technologique. Après la Golf et la Leon par exemple, le Formentor troque à son tour de nombreuses commandes « physiques » pour des commandes tactiles. Ca ne plaît pas à tout le monde mais nous répéterons ce que nous avions dit pour la Golf : cette dématérialisation est à notre avis opérée ici avec mesure, à bon escient, pas juste pour le plaisir d’une démonstration qui complique finalement la vie. Autre bon point, le système multimédia se hisse dans le top 3 de nos préférés du moment. Il est assez intuitif, bien catégorisé, bien présenté, et même ludique.

Formentor display

Enfin, qualité plus essentielle pour nous de cet intérieur : on n’est pas assis comme dans un SUV. Nous y reviendrons.

Objectif volume

Dans la vie, qui que l’on soit, il n’est pas toujours facile d’être 100% fidèle à ses principes. Et c’est particulièrement vrai en automobile. Chez Cupra par exemple, un des crédos de base est d’être une marque sportive et électrifiée. Mais en même temps, Cupra ne veut pas être une marque de niche. Il faut vendre beaucoup de voitures, être rentable. Le Formentor doit « faire du volume ». C’est pourquoi sa gamme mécanique est loin d’être intégralement sportive. Ou électrifiée, d’ailleurs. En bas de l’échelle, on trouvera en effet les classiques 1.5 TSI et 2.0 TDI, tous deux de 150 chevaux, suivi d’un TSI 190ch et d’une version hybride plug-in essence 204ch. Pour les moteurs qui se fâchent, il y aura la gamme Veloz (rapide en espagnol), avec une version plug-in 245ch, un 2.0 TSI 245ch également et, au sommet de la hiérarchie, un 2.0 TSI 310ch, celui que nous avons essayé. Côté transmission, c’est DSG d’office pour tout le monde sauf pour le 1.5 TSI (option), et les TSI 190 et 310 chevaux reçoivent la transmission intégrale 4Drive.

Tout cela pour dire que non, Cupra ne sera pas une marque sportive et électrifiée d’un bout à l’autre. Pour ce qui est de la sportivité, on peut argumenter que ce n’est pas qu’une question de puissance, mais avant tout de feeling. De fait, on peut avoir un feeling sportif avec 100 petits chevaux. Alors justement, il est temps de voir si oui ou non, ce feeling est présent dans le Formentor…

Formentor drive

Un monde

La réponse est oui ! En tout cas avec 310 chevaux sous le pied. Le plus frappant est qu’avec une même plateforme et un même moteur, le Formentor est d’une tout autre trempe que le Cupra Ateca, dont nous ne gardons pas un souvenir impérissable. D’un côté, il y a un châssis réglable (en série) configuré avec bien plus de rigueur et d’esprit sportif. C’est plus agressif en entrée de virage, et aussi en sortie grâce à une transmission intégrale qui engage mieux le train arrière. Et puis donc, il y a le feeling, dû en grande partie à la position de conduite. Nous le disions, on n’est pas perché comme dans un SUV. La hauteur d’assise est plus proche (sans être la même) de celle d’une voiture normale. Non seulement ça profite aux sensations, mais ça abaisse en plus le centre de gravité de la voiture, qu’on sent donc bien plus agile que l’Ateca. Enfin, il y a bien sûr les performances du moteur lui-même. Franchement, il marche fort, ce TSI 310ch. A tous les régimes. Pour le coup, entre ce qu’il donne et l’ambiance sonore qu’on lui a offert artificiellement (mais sans caricature), cette version bien précise fait honneur aux prétentions sportives de Cupra.

Conclusion

Le Formentor 310ch est la réelle première carte de visite qu’il fallait à Cupra. Et même si tous les modèles ne seront pas forcément sportifs, le sex-appeal et l’expressivité suffisent à rendre la marque attractive.

Cupra

Le Formentor Veloz 310 ch en quelques chiffres

Moteur : 4 cyl. turbo essence, 1.984cc ; 310ch à 5.500 tr/min ; 400Nm à 1.750 tr/min.

Transmission : aux 4 roues.

Boîte : DSG 7 rapports.

L/l/h (mm) : 4.450/1.839/1.511

Poids à vide (kg) : 1.644

Volume du coffre (l) : 420

Réservoir (l) : N.C.

0 à 100 km/h (sec.) : 4,9

Prix : 47.780 € TVAC

Puissance : 310 ch

V-max : 250 km/h

Conso. mixte: 8,2 l/100km

CO2 : 186 g/km

Autres motorisations :

TSI 150 : 150ch ; 32.680€ TVAC

TDI 150 : 150ch ; 35.070€ TVAC

TSI 190 : 190ch ; 38.020€ TVAC

PHEV 204 : 204ch ; 39.730€ TVAC

TSI 245 : 245ch ; 41.870€ TVAC

PHEV 245 : 245ch ; 44.990€ TVAC

Note de la rédaction

Points forts

  • Première « vraie » Cupra
  • Style réussi
  • Performances (TSI 310ch)
  • Comportement engageant

Points faibles

  • Intérieur moins personnel
  • « Sportif et électrique » ?

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé