ESSAI VW T-Roc R : Gentil dehors, méchant dedans !

Mêlant les qualités de la Golf à celles d’un SUV, le T-Roc est parvenu à se créer une personnalité propre. Manquait peut-être une version plus dynamique. La “R” est avancée…

ESSAI VW T-Roc R : Gentil dehors, méchant dedans !

Voici donc la version la plus délurée du SUV compact VW. Comme sa soeur Golf, celui-ci s’appelle “R”. Et comme pour la Golf de même catégorie, le design est plus extraverti sans être dans l’outrance : boucliers modifiés, spoiler arrière, double sortie d’échappement chromée, grosses jantes 18 spécifiques au modèle… A bord, l’ensemble du mobilier de bord a été conservé avec, bien évidemment, quelques touches rappelant la grosse cavalerie cachée sous le capot. Vous noterez donc le pédalier alu, les sièges sport avec surpiqures et des touches colorées. Comme sur la Golf, les écrans digitaux du tableau de bord reprennent les menus sportifs avec, notamment le chrono ou l’accéléromètre. Terminons ce chapitre par le volume du coffre : 392 litres soit moins que le T-Roc “normal” et ses deux roues motrices (445 litres, contre 380 pour la Golf).

4Motion bienvenu !

C’est évidemment sous la carrosserie que tout se passe ! Un moteur pour commencer : le 4 cylindres 2 litres turbo 300ch/400Nm. Comme pour les autres produits marqués du “R” chez VW, la cavalerie passe par une transmission intégrale “4 Motion” alliée à la DSG 7 rapports. Notre exemplaire d’essai disposait en outre d’une suspension pilotée réglable (DCC). Au choix du conducteur, une sélection définissant 5 modes de conduite, du très gentil “Eco” à l’ultra “Race” où tous les réglages optimisent une conduite sportive.

Notre essai s’est déroulé sur des dizaines de kilomètres de routes aussi désertes que sinueuses. Notre appréhension liée à la masse et à la hauteur du T-Roc R s’est rapidement estompée. Alors oui, les (presque) 1.600 kg sont bien là mais le réglage plus ferme des suspensions et l’assiette abaissée de 2 cm auront vite fait de nous rassurer, même sur des routes détrempées et parsemées de feuilles mortes. Là, la transmission intégrale 4Motion fait des merveilles en renvoyant une partie de la puissance aux roues arrière dès que l’avant patine. Sur cette version R, le renvoi paraît plus rapide, voire un peu plus “brutal” surtout si le pilote enfonce promptement la pédale d’accélérateur.

Conclusion

Ce SUV compact n’est sans doute pas un vrai sportif mais son moteur vitaminé, ses suspensions pilotées (en option) ainsi que sa transmission intégrale en font une auto très plaisante à conduire.

Le T-Roc R en quelques chiffres

Moteur : 4 cyl. turbo, essence, 1.984cc ; 300ch à 5.200tr/min ; 400Nm à partir de 2.000tr/min.

Transmission : aux quatre roues

Boîte : auto double-embrayage 7 rapports

L/l/h (mm) : 4.234/1.891/1.573

Poids à vide (kg) : 1.575

Volume du coffre (l) : 392 à 1.551

Réservoir (l) : 55

0 à 100 km/h (sec.) : 6,7

V-max (km/h) : 250

Conso. mixte (l/100 km) : 7,7

CO2 (g/km) : 176

Prix : 43.480 € TVAC