Salon Auto

Plus de Salon de l’automobile à Bruxelles ?

Avec le possible retrait du groupe D’Ieteren et la rumeur que les marques de Stellantis ne seront pas présentes, le Salon de l’automobile de Bruxelles ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Est-ce la fin du salon de l’auto qui est organisé dans notre pays depuis 1902 ?

Écrit par Alain De Jong | 15/09/2021

En 2021, le Salon de l’automobile de Bruxelles a été reporté d’un an en raison de la crise du corona. Mais déjà à l’époque, des rumeurs circulaient selon lesquelles plusieurs marques automobiles ou groupes automobiles (qui chapeautent plusieurs marques) envisageaient de ne pas participer au Salon de l’auto.

De Tijd rapporte maintenant que D’Ieteren (l’importateur des marques Volkswagen) va abandonner et que Stellantis (le groupe de fusion de Peugeot, Citroën, Fiat, Opel, etc.) va probablement prendre la même décision.

L’avenir du Salon de l’automobile de Bruxelles ne tient qu’à un fil, puisque ces deux groupes de voitures représentent près de la moitié des marques présentes et de l’espace disponible sur les stands.

De plus, de nombreuses autres marques font de la présence d’au moins deux tiers du marché une condition pour être présentes au Heysel. En conséquence, l’organisateur Febiac risque d’être confronté à de graves problèmes, car son activité principale risque de s’effondrer comme un château de cartes.

La décision de Stellantis est cruciale

Tout dépendra de la décision de Stellantis, dont le PDG Carlos Tavares se penche personnellement sur la question, selon De Tijd. Tavares doit réduire les coûts de 5 millions d’euros, ce qui entraînera une restructuration importante à tous les niveaux. Il est probable qu’en conséquence, la présence des marques Stellantis à divers salons automobiles, dont celui de Bruxelles, sera supprimée.

Stellantis

Une présence à un salon de l’automobile coûte en effet beaucoup d’argent à un constructeur. Et aujourd’hui, les constructeurs automobiles comparent cette solution à d’autres dans leur propre réseau de concessionnaires ou par le biais de campagnes de marketing spécifiques.

Les prochains jours seront cruciaux pour l’avenir du Salon de l’automobile de Bruxelles. Andreas Cremer, le PDG de la Febiac, a seulement déclaré pour l’instant que “la fédération du secteur automobile prendra une décision avant la fin de cette semaine quant à la tenue ou non du Salon de l’automobile de Bruxelles. Et s’il a lieu, ce sera un salon de l’automobile traditionnel.”

Avec généralement environ 500.000 visiteurs ou plus, le Salon de l’auto est l’une des plus grandes foires de Brussels Expo. Et cette perte serait évidemment un coup dur pour cette entreprise dans le secteur des événements.

En savoir plus sur

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures