Sécurité routière

Alcolock obligatoire dans tous les véhicules de la ville et des communes ?

A Jurbise, une commune du Hainaut, chaque conducteur au service de la collectivité a, depuis 2012, l’obligation sans exception de souffler avant le départ. Ce système de prévention doit-il être étendu à toutes les villes et tous les villages belges ?

Écrit par Joris Bosseloo | 29/11/2021

La bourgmestre de Jurbise, Jacqueline Galant, est fière de ce système, mis en place il y a plus de dix ans : “Cela offre plus de sécurité aux membres du personnel”, une explication qui, bien sûr, est logique.

Néanmoins, Jurbise fait figure d’exception, car les éthylotests obligatoires dans les véhicules communaux sont bien loin du reste du pays. La Région wallonne a même indiqué qu’elle n’avait pas l’intention d’en faire une règle générale.

Jurbise continue cependant de croire aux éthylotests obligatoires et investit également dans ces derniers. Entre-temps, des alcolocks ont été installés dans les voitures de plusieurs alcooliques récidivistes et certaines compagnies d’autocars ont également opté pour cette solution. “Les avantages parlent d’eux-mêmes et surtout les parents et les personnes âgées sont rassurés”.

3.000 véhicules dans toute la Belgique

alcohol

En juillet dernier, nous écrivions que près de 3.000 voitures avaient été équipées d’un éthylotest en Belgique depuis 2018.

La loi du 1er juillet 2018 est formelle : tout conducteur qui est pris après un contrôle d’alcoolémie effectué par la police avec un taux d’alcoolémie d’au moins 1,8 g/litre ou 0,78 mg d’alcool, ce qui correspond à environ 10 à 12 pintes en deux heures, ainsi que tout récidiviste qui a été condamné pour la deuxième fois en trois ans pour avoir conduit avec un taux d’alcoolémie d’au moins 1,2 g/litre ou 0,50 mg d’alcool, doit faire installer un éthylotest dans sa voiture.

Point de connexion obligatoire

Le président américain Biden a également compris que les éthylotests avaient des effets positifs sur la sécurité routière. Il est en effet favorable à un système obligatoire de contrôle de l’état d’ébriété des conducteurs.

Aux États-Unis, plus de 10.000 personnes sont tuées chaque année à cause de la conduite sous influence.

Quant à l’Europe, les premiers pas dans cette direction ont déjà été effectués. Un point de connexion pour un éthylotest sera même obligatoire dans chaque nouvelle voiture à partir de 2022, après quoi les dispositifs se banaliseront lentement mais sûrement.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures