Actualité

Les stations de recharge devront aussi afficher les prix

À l’heure actuelle, il est compliqué, voire impossible, de connaître le coût d’une recharge pour une voiture électrique, car les bornes de recharge ne renseignent aucun élément. La Secrétaire d’État Eva De Bleeker (Open VLD) entend remédier à la situation et imposer un affichage, comme à la pompe, au bénéfice de la transparence.

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 30/09/2021 | Temps de lecture : 2 min

Lorsqu’on fait le plein à la pompe essence ou Diesel, le prix et la quantité achetée sont clairement indiqués sur des petits afficheurs. A contrario, lorsque vous faites le plein d’électricité sur une borne de recharge, vous n’avez aucune idée du tarif et du prix qui vous sera finalement facturé.

Bien sûr, il est possible d’obtenir cette information a posteriori via une application ou un relevé comme une facture, mais ce procédé met les utilisateurs mal à l’aise et il manque en tout cas de transparence. Le fait est que connaître le prix d’un bien ou d’un service est en réalité un droit.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

C’est pourquoi la Secrétaire d’État à la Protection des Consommateurs, Eva De Bleeker (Open VLD), souhaite que les bornes de recharge publiques pour voitures électriques affichent à l’avenir le coût de la recharge de votre véhicule. Son objectif est que les consommateurs puissent être clairement informés à l’avance du prix de la recharge et qu’ils reçoivent ensuite un relevé clair.

Plus de transparence

prix recharge electrique

Le Secrétaire d’État estime également que le mode de calcul du prix doit être meilleur. Actuellement, il manque de transparence. « Il devrait en effet y avoir plus de transparence sur la manière dont est composé exactement le prix d’une charge », estime Eva De Bleeker. « Ce prix est composé de plusieurs éléments : le prix du kilowattheure, mais aussi les frais de stationnement, le prix de la minute de charge, les frais de connexion au réseau et les frais administratifs et les diverses formules d’abonnement.

Tout cela mis ensemble implique près de 400 combinaisons tarifaires possibles, ce qui rend très complexe pour le consommateur de calculer lui-même le prix à l’avance ».

La Secrétaire d’État, en collaboration avec le secteur, va maintenant travailler à l’élaboration d’un cadre juridique afin de rendre obligatoire l’affichage du prix de la charge directement sur la borne lorsqu’elle est publique. En outre, il devrait à l’avenir aussi être possible de payer directement sur place sa recharge alors qu’actuellement, le paiement se fait uniquement par facturation.

L’objectif est d’aboutir le plus rapidement possible à une législation obligatoire d’étiquetage des prix, même si la mise en œuvre prendra un certain temps. Eva De Bleeker a malgré tout fixé une échéance à 2023 au plus tard.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité