Morte avant d’être née : La voiture électrique qui devait tout révolutionner…

Il y a quelques mois, l’annonce avait fait grand bruit. Dyson, le célèbre fabricant d’aspirateur, spécialiste de la communication dans les médias, se mettait à l’étude d’une voiture électrique. Aujourd’hui, la firme anglaise fait marche arrière. Voici pourquoi !

Morte avant d’être née : La voiture électrique qui devait tout révolutionner…

Tout simplement, parce que Dyson s’est rendu compte que le projet n’était pas viable financièrement ! Il y a quelques temps, la firme anglaise avait annoncé qu’elle planchait sur la commercialisation d’un véhicule électrique dans un délai de 18 mois. Alors, qu’est-ce qui fait qu’un génie comme James Dyson, à la tête d’une équipe de 500 ingénieurs et titulaire d’un nombre incommensurable de brevets, s’est planté ? Les experts du magazine britannique Autocar se sont penchés sur la question.

Premièrement, il semble que James Dyson voulait innover avec des batteries révolutionnaires offrant une grande autonomie. Malheureusement, la technologie n’a pas évolué comme il l’espérait. Ensuite, quelques constructeurs comme Volkswagen ou Toyota se sont lancés dans l’électrification avec de grandes ambitions, ce qui a impliqué un budget très conséquent consacré à la recherche et au développement. Dyson ne peut se permettre de telles dépenses ! Enfin, le volte-face opéré par James Dyson cache certainement plusieurs facteurs qui ne seront certainement jamais connus. Construire une voiture est plus compliqué que produire des aspirateurs. L’entreprise avait annoncé confier en sous-traitance à Singapour la production de son auto. Est-ce que les accords commerciaux n’ont pas abouti ? Les prototypes étaient-ils décevant ? Nous ne le saurons jamais…