Cette annonce n’a bien sûr rien de surprenant, puisqu’à l’avenir les moteurs diesel devront satisfaire à des normes de plus en plus strictes et donc recourir à des technologies de dépollution de plus en plus coûteuses. D’un autre côté, de plus en plus nombreuses sont les villes dont les voitures diesel se voient tout simplement bannies, y compris les modèles actuels.

Bien que Renault ait joué un rôle de pionnier en matière de véhicules 100% électriques avec ses modèles Z.E., l’électricité n’est pas (encore) la solution pour celles et ceux qui doivent parcourir de longues distances ou sont liés d’une quelconque manière aux infrastructures de ravitaillement classiques. C’est pourquoi Renault va, à partir de 2020, procéder à l’hybridation progressive de sa gamme avec des véhicules hybrides classiques ou hybrides rechargeables.

C’est ainsi que la Clio bénéficiera bientôt d’une motorisation hybride alors que les Mégane et Captur auront droit à un ensemble propulseur hybride rechargeable. Seuls les plus grands modèles, pour lesquels il n’existe guère d’alternatives financièrement réalistes, resteront fidèles au moteur diesel.