Quelques changements interviendront dans la législation dès ce 1er octobre. Parmi eux, le doublement des amendes pour plaques falsifiées, illisibles ou ne correspondant pas au véhicule. Une manière de renforcer la sécurité routière en dissuadant certains automobilistes peu scrupuleux de tenter de se soustraire aux poursuites, en cas de flash notamment.

Concrètement, l’amende en « perception immédiate » passera de 58 à 116€. Mais attention, en cas de non-paiement, l’affaire pourra être renvoyée devant un tribunal. Le juge pourra alors décider d’une amende de 160€ à 2.000€ ; montants qui pourront être doublés en cas de récidive ! En dernier recours, une déchéance du droit de conduire pourra également être prononcée.

Et ces dispositions sont valables pour les plaques rendues illisibles par le neige ou la boue, pour les plaques altérées (volontairement ou non), mais aussi pour l’utilisation abusive de plaques « garage » ou « essais », pour l’usage de plaques étrangères en tant que résidant belge, ou pour une plaque placée ou mauvais endroit.