Électrique

Des cellules de batterie qui s’autoréparent pour une longévité accrue

Une entreprise israélienne vient de présenter des cellules pour batterie qui se réparent toutes seules en cas de surchauffe. Une avancée pour la longévité des packs ?

David Leclercq David Leclercq | Publié le 10/12/2021 | Temps de lecture : 4 min

StoreDot est une entreprise israélienne spécialisée dans les batteries pour véhicules électriques. Celle-ci vient de mettre au point un nouveau type de cellules qui est capable de s’autoréparer, par exemple en cas de surchauffe.

Il faut savoir qu’une batterie automobile est composée de plusieurs milliers de cellules organisées en modules. Ces cellules sont évidemment interconnectées ensemble, ce qui signifie aussi que lorsque l’une d’entre elles (ou un petit nombre) est défectueuse, elle affecte le fonctionnement du pack entier.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

La trouvaille de StoreDot consiste en un logiciel qui est capable de détecter et de localiser dans le pack ces cellules endommagées, par exemple à la suite d’une surchauffe suite à une charge rapide. Grâce au logiciel, l’électronique de pilotage peut alors déconnecter la (ou les) cellule(e) en question afin qu’elle n’affecte pas les autres. Il suffit alors de décharger la cellule et de la reconnecter par la suite pour qu’elle puisse réassumer sa fonction.

Une longévité accrue

L’objectif de StoreDot est évidemment de mieux gérer les batteries sur le long terme et éviter qu’elles ne se dégradent, notamment à cause d’une cellule malade. Car la cellule défectueuse peut affecter les autres et les rendre aussi dysfonctionnelles, un peu comme un cancer qui progresserait dans un organisme. Mais ce n’est pas tout : la déconnexion des cellules qui sont en surchauffe permet aussi de réduire les risques d’incendie du pack tout en augmentant aussi sa longévité sur le long terme.

En outre, StoreDot annonce qu’il est en mesure d’intervenir sur la stabilité du pack tout au long de sa durée de vie. On sait en effet qu’une batterie « s’use » dans le sens où elle perd progressivement en capacité au fil du temps. L’entreprise israélienne aurait donc trouvé une parade (tenue encore secrète) qui permettrait de mieux gérer le courant de charge, ce qui permettrait de moins « stresser » la batterie, spécifiquement en début de vie. En clair : les batteries pourraient donc durer plus longtemps, même s’il faudra probablement composer avec une capacité un peu moindre au départ.

Storedot

Ces cellules d’un nouveau genre apparaîtront sur les batteries dites « XFC » de StoreDot. Les cellules seront déclinables en format cylindrique 4680 (Tesla) ou rectangulaire de façon à pouvoir fournir divers formats et donc élargir le spectre des clients potentiels. La commercialisation devrait intervenir en 2024 avec, à la clé, un temps de charge divisé par deux en raison du pilotage individuel de chaque cellule. StoreDot annonce en outre déjà travailler sur la technologie des batteries solides, annoncées, elle, pour 2028 selon l’entreprise.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité