Électrique

Pénurie de lithium : déjà la fin des voitures électriques ?

Le secteur automobile souffre. Et pas que de la pénurie de semi-conducteurs ou de puces électroniques. En effet, le lithium, ce minerai essentiel pour la fabrication des batteries des voitures électriques, manque aussi. Avec quels effets ?

Écrit par David Leclercq | 22/09/2021

La voiture électrique est sur la rampe de lancement. Partout en Europe, on a annoncé la fin du moteur thermique, parfois à des échéances très courtes, ce qui va clairement accélérer la transition vers le véhicule zéro carbone.

Désormais, les constructeurs se réorganisent pour améliorer leur technologie, mais aussi leur offre de véhicules, dérivant des fonds qui étaient initialement destinés au développement des moteurs thermiques vers les modes de propulsion électrique.

Cela dit, on peut se demander si ce puissant élan ne sera pas stoppé net d’ici peu ? En cause : les prix très élevés et la pénurie qui guette pour le lithium, ce minerai essentiel à la production des batteries.

Suite de Fibonacci ?

Pour le secteur automobile, cette situation est évidemment très préoccupante, car si pénurie de lithium il y a, elle s’ajouterait à celle, actuelle, des semi-conducteurs, c’est-à-dire des puces électroniques. Sur les marchés, le lithium s’échange en effet à plus de 22.000 dollars la tonne, soit le niveau de prix record qui avait été atteint en 2018.

La situation est d’autant plus sérieuse que certaines marques ont déjà fait savoir à leurs clients qu’il ne restait plus que les stocks. Après, c’est la nébuleuse…

Cette situation est problématique, car les prévisionnistes estiment que la demande mondiale pour le lithium doit croître de 26% dans les mois à venir pour répondre à la demande grandissante. Concrètement, cela signifie que le besoin atteindrait les 450.000 tonnes, un volume supérieur de 10.000 tonnes à la production actuelle. Sur les marchés, la tension est à son comble et les traders se battent pour sécuriser les stocks.

Une alternative

electric

Aussi préoccupante soit-elle, cette situation va bien entendu pousser encore un peu plus les constructeurs à rechercher des alternatives au lithium. Mais ce sera très compliqué, car très peu de solutions existent actuellement.

Dans cette optique, c’est toute la filière des batteries – encore en construction du reste – qui risque d’être chamboulée, car on imagine qu’en l’absence de matières premières, les industriels se tourneront vers le recyclage de la matière existante.

Or, compte tenu du coût d’extraction, seulement 5% du lithium est actuellement recyclé. Nous y voilà : il faudra certainement développer de nouvelles filières de recyclage. Ce qui prendra du temps. Et risque à nouveau d’allonger les délais de livraison des voitures.

En savoir plus sur

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures