Électrique

Tesla ouvre 450 nouveaux superchargeurs en Europe

Tesla a augmenté de 450 le nombre de chargeurs rapides en Europe au cours du dernier trimestre, indique Tesla dans un aperçu publié mardi.

Écrit par David Leclercq | 25/10/2021

En Europe, l’infrastructure de recharge publique est sous-dimensionnée. Ce qui ne sera pas sans poser quelques problèmes alors que la voiture électrique a toutes les chances de s’imposer très largement (et rapidement) dans les mois et les années qui viennent. Plusieurs intentions et quelques initiatives voient le jour actuellement et plusieurs pays font des promesses à l’échéance 2030 pour garantir un maillage de bornes rapides en lien avec l’évolution du marché automobile.

Très bien, sauf que personne ne semble avoir de prise là-dessus. Bruxelles annonce ainsi 11.000 bornes publiques d’ici 2035, la Flandre 35.000 dès 2025 alors que la Wallonie en annonce timidement 7.000 en 2024-2025.

Tesla superstar

Tesla ouvre 450 nouveaux superchargeurs en Europe

Celui qui doit bien rire avec cette organisation catastrophique, c’est Elon Musk qui a su développer Tesla sans compter sur personne d’autre que lui-même. Car le succès de Tesla, ce n’est pas seulement des voitures électriques performantes, mais aussi le fait un réseau de superchargeurs franchement bien organisé et toujours réservé… aux seules Tesla.

Du reste, ce n’est pas parce que le public et le privé se mettent à multiplier les bornes qui Tesla compte abandonner son réseau de superchargeurs. Que du contraire. Le réseau continue en effet à s’étendre. Au cours du dernier trimestre, ce sont d’ailleurs 450 nouveaux superchargeurs qui ont été construits en Europe, sur 55 sites et à travers 16 pays.

C’est l’Allemagne qui compte le plus de nouvelles unités (111) et elle est suivie par la France (76) et le Royaume-Uni puis la Suède. En Belgique, il y actuellement 15 stations de superchargeurs auxquelles 3 nouvelles installations s’ajouteront en 2022 (Bruxelles, Charleroi et Liège). Les nouveaux superchargeurs sont presque sans exception des types V3 dont les puissances peuvent aller jusqu’à 250 kW avec les batteries de dernière génération.

Au total, Tesla propose aujourd’hui plus de 6.500 stations de superchargeurs en Europe. Ce qui, à l’heure où la voiture électrique décolle, est une vraie force. On a évoqué plusieurs fois le fait que la marque américaine puisse ouvrir son réseau aux autres voitures électriques. Ce n’est toujours pas d’application et on imagine que si cela se fait, ce sera au prix fort pour les utilisateurs qui ne possèdent pas de Tesla.

Et manifestement, Tesla ne compte pas changer de politique : la marque construit en effet actuellement ses tout premiers superchargeurs sur le continent africain (Tanger et Casablanca). Mais pourquoi diable nos décideurs n’adoptent-ils pas la même efficacité ?

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé