Électrique

Tesla ouvre ses superchargeurs à toutes les voitures électriques

On avait entendu parler d’un projet pilote, mais c’est fois, c’est effectif : Tesla Belgique va ouvrir neuf de ses quatorze stations de superchargers aux autres conducteurs de voitures électriques.

Écrit par David Leclercq | 20/05/2022

Après beaucoup d’hésitations, Tesla a donc décidé d’ouvrir une majorité de ses stations de recharge rapides (superchargeurs) à toutes les autres voitures électriques. Il ne faudra donc plus nécessairement être propriétaire ou utiliser une Tesla pour recharger sa batterie.

Par cette pirouette, Tesla ne devient en fait rien d’autre que le premier opérateur de bornes de recharge ultra rapides en Belgique devant le néerlandais Fastned FAST et l’allemand Ionity.

Publicité

9 stations

Dans un premier temps, ce sont 9 des 14 stations que compte le pays qui sont ouvertes depuis ce mercredi 18 mai aux autres voitures électriques. En l’occurrence, les sites d’Anvers, Arlon, Edegem, Heusden-Zolder, Lokeren, Namur, Remouchamps, Verviers et Wavre.

Au total, ce sont 141 bornes qui seront accessibles avec une puissance maximale de 350 kW (dans le meilleur des cas, car toutes ne sont pas de cette génération – comptez plutôt sur des puissances de 250 kW).

Pour les véhicules qui sont particulièrement performants sur l’aspect de la recharge (réseau 800 V comme pour la Porsche Taycan, la Hyundai Ioniq 5 ou la Kia EV6 par exemple), cela signifie un temps d’attente d’une vingtaine de minutes pour récupérer 80% du pack. Confortable. L’avantage des superchargeurs de Tesla, c’est qu’ils sont souvent très bien localisés, c’est-à-dire le long des grands axes autoroutiers, ceux que l’on emprunte précisément lorsqu’on fait de longs trajets.

Un tarif pas donné

Mais bien entendu, le « partage » de Tesla a un coût pour l’utilisateur. En effet, le kWh sera facturé à l’utilisateur « non-Tesla » 70 centimes d’euro, soit un centime de plus que chez le concurrent numéro deux, Fastned FAST. C’est évidemment plus que pour les possesseurs de Tesla qui paient entre 30 et 40 centimes le kWh. Tesla justifie ce supplément par le fait qu’il faudra adapter les stations de recharge et que cela aura un coût pour l’entreprise.

Pour Tesla, l’ouverture des superchargeurs est intéressante à plus d’un titre, car elle permettra à l’entreprise de diversifier ses activités tout en rentabilisant enfin les gros investissements consentis pour ces bornes de recharge lorsqu’il fallait convaincre les premiers acheteurs.

Rien qu’en Europe, Tesla dispose de plus 8.000 points de charge répartis dans 750 stations (+ 2.000 en seulement un an). La Belgique rejoint donc la France, les Pays-Bas, la Norvège, le Royaume-Uni, l’Autriche et l’Espagne qui ont déjà ouvert les superchargeurs aux autres voitures électriques. Apparemment, cela ne poserait aucun souci aux possesseurs de Tesla a indiqué la marque.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé