Électrique

Voiture électrique : bientôt un standard de recharge de 3,75 MW ?

Les progrès autour de la voiture électrique vont bon train. Et une organisation à but non lucratif, CharIN, vient de faire une percée étonnante avec la présentation d’un nouveau standard de recharge dix fois plus puissant qu’actuellement, soit 3,75 MW.

Écrit par David Leclercq | 24/06/2022

Une borne de recharge avec une puissance de plus d’un mégawatt ? Ça existe désormais grâce à CharIN, une organisation sans but lucratif et qui regroupe pas moins de 260 entreprises actives dans la mobilité électrique et les infrastructures de recharge. En regroupant ses forces, ce consortium vient de mettre au point la borne de recharge la plus puissante du monde, baptisée justement « Megawatt Charging System ».

Le développement de cette borne a pris 4 ans et elle a donc été présentée en Suède lors d’un salon dans sa version finale et la borne a même été branchée sur un camion Scania électrique qui a démontré que le dispositif chargeait effectivement à une puissance de 1 MW. Cela dit, le « Megawatt Charging System » est capable d’atteindre de supporter une intensité de courant allant jusqu’à 3000 ampères et une tension de 1250 Volts, ce qui signifie que la puissance de pointe peut atteindre les 3750 kW, c’est-à-dire 3,75 MW.

Publicité

Dix fois plus puissante

Cela ne vous dit rien ? Et bien retenez que ça fait tout juste dix fois plus que les bornes Ionity actuelles qui poussent déjà l’électricité avec une puissance de 350 kW qui réduisent le temps de charge à une vingtaine de minutes – et qu’aucune voiture routière n’est actuellement capable de supporter puisque la Porsche Taycan tolère en effet jusqu’à 270 kW.

Taycan charge

Le développement du consortium CharIN est intelligent à plus d’un titre, car les 260 entreprises impliquées ont aussi pensé à proposer un outil qui pourrait se poser en nouveau standard dans les années à venir. L’idée est de déployer un cahier des charges regroupant les exigences techniques d’un nouveau réseau d’une puissance supérieure à 1 MW, notamment pour les camions électriques, mais aussi pour d’autres applications industrielles telles que la marine, l’aérospatiale, les mines ou l’agriculture.

Si les batteries suivent, les vitesses de recharge pourraient devenir météoriques ! 

Si les exigences de la norme ne seront connues qu’en 2024, dès cette année, un nouveau connecteur sera présenté avec l’espoir qu’il puisse devenir la nouvelle norme pour les camions et il sera opérationnel dans les deux sens, c’est-à-dire que la batterie pourra aussi faire office de source d’énergie (smart grid).

A-t-on des chances de voir arriver cette technologie sur les automobiles ? C’est peu probable, car cela supposerait des réseaux de bord encore plus puissants et des systèmes de gestion de la chaleur dont on ne dispose pas encore. À moins qu’avec les batteries solides plus rapides à charger et plus résistantes à l’échauffement il y ait une piste ?

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures