Énergie

Des centrales vertes en mer du Nord

La Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark travailleront ensemble pour construire davantage de parcs éoliens afin d’améliorer notre approvisionnement en énergie renouvelable. 

Écrit par Alain De Jong | 21/05/2022

La Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et le Danemark ont récemment tenu un sommet pour signer un accord énergétique ambitieux qui devrait bientôt faire de la mer du Nord la plus grande centrale électrique verte d’Europe. L’objectif est de construire conjointement davantage de parcs éoliens et d’améliorer ainsi l’approvisionnement en énergie renouvelable des pays limitrophes. L’énergie produite arrivera à terre via un réseau de câbles de plusieurs milliers de kilomètres de long qui reliera les éoliennes et les pays, permettant l’échange d’électricité entre eux.

Îles énergétiques

Dans le cadre du “Green Deal” de l’UE visant à accélérer la transition vers une énergie durable, le projet espère produire 57,2 GW d’électricité à partir de parcs éoliens en mer du Nord d’ici 2030. Pour la Belgique, la capacité passerait alors de 2,26 GW actuellement à 6 GW en 2030. Cela devrait suffire à fournir de l’électricité à tous les ménages belges. Reste à savoir si ce bond en avant pourra être réalisé dans à peine huit ans.

Publicité

Grâce à un nouvel accord, la Belgique va pouvoir construire plus de parcs éoliens en mer du Nord.

En outre, il existe un problème de continuité : le vent ne souffle pas toujours. C’est pourquoi, dans le cadre de ce projet, deux “îles énergétiques” sont prévues : celles-ci peuvent stocker temporairement l’électricité produite et la transporter ensuite sur le continent au moment voulu. Une île énergétique serait située au large de la côte belge et une seconde au large de la côte occidentale du Danemark.

Energie nucléaire préférée

Ce projet de plus d’énergie éolienne en mer et d’une meilleure interconnexion entre les pays est le grand cheval de bataille du ministre de l’énergie Tinne van Der Straeten (Groen), qui a récemment fait son possible pour fermer définitivement nos centrales nucléaires. La France a d’ailleurs brillé par son absence à ce sommet. Mais ce n’est probablement pas une coïncidence, puisque notre voisin du sud se concentre traditionnellement davantage sur ce type d’énergie.

nuclear

Certes, le développement de centrales vertes en mer du Nord est un beau projet dans le cadre de l’approvisionnement énergétique durable et indépendant de l’Europe. Reste à savoir si cela rendra aussi l’électricité moins chère pour le consommateur, car ce projet nécessite de très gros investissements dans les années à venir et les grands fournisseurs d’énergie gardent toujours leur emprise sur les tarifs de notre énergie, et donc de l’électricité.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures