Cette 595 Esseesse reprend le moteur 1.4 T de la Competizione fort de 180 chevaux. Côté look, elle s’offre des teintes spécifiques pour les jantes et la carrosserie. Notez aussi la présence d’une ligne d’échappement Akrapovic de série ! Et dans l’habitacle, ce sont les superbes baquets Sabelt à coque en carbone qui attirent tous les regards.

595

Sale caractère

Dans les collines turinoises, le revêtement des routes n’est pas toujours parfait. Alors on retrouve cette petite teigne qui virevolte d’une courbe à l’autre, quittant sans cesse sa trajectoire et absorbant mal les défoncements de la chaussée. Il faut tenir fermement le superbe volant pour garder la 595 Esseesse sur la bonne trajectoire, le sous-virage étant trop présent lorsqu’on « affone » les virages ! Du coup, avec l’attention que demande le train avant, on se félicite de savoir l’arrière collé au sol grâce aux très efficaces Pirelli P Zero Nero ! Le freinage est quant à lui assuré par des étrier Brembo colorés… pendant que les suspensions signées Koni ne font rien pour épargner vos vertèbres. A un rythme moins sauvage, l’Abarth 595 se vit mieux. On n’osera pas réellement parler de confort mais en usage quotidien, cette italienne assure le boulot.

595 Esseesse

Conclusion

Cette quatrième déclinaison de la 595 est réservée aux puristes : les compromis, ce n’est pas pour elle !

Esseesse

La 595 Esseesse en quelques chiffres

Moteur : 4 cylindres turbo, essence, 1.368cc ; 180ch à 5.500tr/min ; 250Nm à 3.000tr/min.

Transmission : aux roues avant.

Boîte : manuelle 5 rapports.

L/l/h (mm) : 3.660/1.485/1.627

Poids à vide (kg) : 1.045

Volume du coffre (l) : 185

Réservoir (l) : 35

0 à 100 km/h (sec) : 6,7

Prix : 27.990 € TVAC

Puissance : 180 ch

V-max : 225 km/h

Conso. mixte : 6,8 l/100km

CO2 : 155 g/km

  • Look sympa
  • Conduite vivante
  • Maintien des sièges
  • Position de conduite
  • Sous-virage
Note de la rédaction : (3,5/5)