Essais auto

ESSAI La nouvelle VW Polo : une Golf miniature

La Polo est arrivée à l’âge de la mise à jour de milieu de carrière. Avec le restylage de cette 6e génération, elle compte bien intensifier sa poussée en Europe sur un segment ultra-concurrentiel dominé par les Clio, 208, Corsa et autre Yaris.

Écrit par Quentin Pannaud | 31/10/2021

Pour y parvenir, pas question de casser les codes stylistiques qui ont fait son succès jusque-là : des lignes athlétiques et une silhouette sans fioritures superflues pour rester la « fourmi » sérieuse et rationnelle appréciée par beaucoup. D’ailleurs, pourquoi changer une recette qui fonctionne ?

On a vu la même formule gagnante chez Renault avec la dernière génération de Clio, qui elle non plus ne rompait guère avec la précédente, mais conserve pourtant sa première place en Europe.

Baby-Golf

Volkswagen Polo 2022

Plus que jamais, VW a fait de la Polo une véritable « baby-Golf », et la vraie rupture à laquelle l’on aurait pu s’attendre il y a quelques années est finalement arrivée. Cela se distingue dès le premier coup d’œil à la partie arrière, où les bocs optiques se prolongent jusqu’à l’intérieur du hayon – gimmick Golf – ainsi qu’à l’avant, où un bandeau lumineux souligne la calandre, entre deux projecteurs à LED (de série) qui surplombent un nouveau bouclier.

Elle gagne en dynamisme et en dimensions, avec une longueur en hausse de 21 cm, qui culmine à 4,07m (l’empattement reste inchangé) et une hauteur qui baisse légèrement et passe à 1,45m (-2 cm), la situant ainsi dans la moyenne haute de la catégorie.

Technologique

Volkswagen Polo 2022

A bord, elle hérite d’un nouveau volant plus ergonomique, orné du logo en 2D présenté en 2020. Se voulant plus connectée, elle propose désormais en série le combiné d’instrumentation numérique de 8 pouces, l’assistant de maintien dans la voie, et la connectivité Apple Car Play/Android Auto. Quatre adultes peuvent toujours prendre place, avec une banquette arrière repliable en 2-3/1-3 pour accroître un coffre au volume déjà généreux de 351 litres. Seule sa cousine espagnole Ibiza fait mieux !

Concernant ses motorisations, le 95ch essence boîte manuelle de cœur de gamme s’est avéré largement suffisant pour une utilisation normale, tout en offrant une consommation raisonnable : nous avons mesuré 6,5l/100km de moyenne durant notre essai, sur les routes pourtant montagneuses de Corse. Le 110ch essence testé avec l’excellente boîte automatique DSG7 offre quant à lui de meilleures reprises, mais ne bouleverse pas pour autant le confort ou la consommation.

Conclusion

Volkswagen Polo 2022

Avec un ticket d’entrée débutant à 18.015€ en version de base et le bloc essence de 80ch, la nouvelle Polo ratisse large mais reste plus chère que ses concurrentes directes. Vu ses prestations et ses équipements, elle représente donc plus un choix émotionnel que purement économique.

La Polo 2021 : fiche technique

Moteur : 3 cyl. essence, 999cc ; 95ch ; 175Nm.

Transmission : aux roues avant.

Boîte : manuelle 5 rapports.

L/l/h (mm) : 4.074/1.751/1.451

Poids à vide (kg): 1172

Volume du coffre (l) : 351

Réservoir (l) : 40

0 à 100 km/h (sec.) : 10,8

Prix : 20.810 € TVAC

V-max : 187 km/h

Conso. mixte : 5,2 l/100km

CO2 : 119 g/km

Autres motorisations: 

1.0 MPi 80 : 80ch, 5,4l/100km, 171km/h, 18.015€ TVAC

1.0 TSi 110: 110ch, 5,5l/100km, 195km/h 23.115€ TVAC

2.0 TSi 207: 207ch /

GNV : 90ch, 3,7kg/100km, 183km/h, 24.910€ TVAC

 

Note de la rédaction

Points forts

  • Vrai effort sur le design
  • Bonnes reprises et direction précise
  • Système d'info divertissement intuitif et réactif

Points faibles

  • Relativement bruyante (95ch)
  • Commandes tactiles peu pratiques (menus, volume, clim)
  • Absence de micro-hybridation

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé