ESSAI Lexus RX : Maîtrise !

Le face-lift de ce RX de 4e génération n’est pas qu’esthétique : plusieurs évolutions techniques sont aussi de la partie.

ESSAI Lexus RX : Maîtrise !

Cela fait déjà plus de 20 ans que le premier Lexus RX est arrivé sur les routes. Alors qu’il était l’un des premiers SUV premiums sur le marché, sa quatrième génération apparue en 2015 fait face à une concurrence toujours plus féroce. Lexus a donc remis à jour son grand SUV en lui offrant une nouvelle face avant : les feux sont effilés, la calandre se rapproche de celle du petit UX et le bouclier a été revu. La poupe a aussi été modifiée, avec quelques retouches sur la partie basse du bouclier et des feux qui présentent un nouveau motif en forme de L. Les évolutions esthétiques sont donc mineures.

À l’intérieur, le très grand écran central est désormais tactile en sus du contrôle avec pavé tactile, tandis que les connexions Apple CarPlay et Android Auto sont enfin disponibles. Les assistants vocaux de ces deux concurrents sont également proposés au conducteur, lequel pourra aussi profiter de nouveaux feux adaptatifs qui augmentent la visibilité, sans jamais éblouir les autres véhicules. Comme de coutume, les systèmes de sécurité évoluent et peuvent désormais tenter d’éviter l’accident ou en atténuer les conséquences en cas de choc.

Rigidifié

Chose rare lors d’un face-lift, le nouveau RX profite aussi d’une rigidification de la coque, et les suspensions évoluent via l’adoption d’une barre antiroulis arrière plus raide et de moyeux plus rigides. Une assistance active en virage est aussi proposée afin de limiter le sous-virage. Une suspension variable adaptative est disponible en finition F Sport, et la direction électrique a été revue. Le grand SUV de Lexus ne se transforme pas en sportive pour autant, et même s’il accepte une conduite dynamique, c’est toujours sur un rythme plus coulé qu’on l’appréciera le plus. On profite alors du grand confort que procurent les suspensions, l’insonorisation soignée et le raffinement du moteur. La motorisation hybride de troisième génération (les récents UX et ES en sont à la quatrième) associe toujours un moteur électrique à un mélodieux V6 essence. Malgré ses 2,1 tonnes, le Lexus RX maintient ainsi sa consommation autour des 9 litres.

Conclusion

Le RX continue de s’améliorer, fidèle à ses atouts que sont un intérieur luxueux et sa motorisation hybride qui a le bon goût de ne pas laisser s’envoler la conso, même quand on profite de toute la cavalerie.

Le RX 450h en quelques chiffres

Moteur : V6 essence, 3.456 cc + 2 moteurs électriques ; 313ch à 6.000tr/min ; 335Nm à 4.600tr/min.

Transmission : aux 4 roues.

Boîte : auto e-CVT

L/l/h (mm) : 4.890/1.895/1.685

Poids à vide (kg) : 2.100

Volume du coffre (l) : 453 – 924

Réservoir (l) : 65

0 à 100 km/h (sec.) : 7,7

Prix : 63.490 € TVAC

Puissance : 313 ch

V-max : 200 km/h

Conso mixte : 7,6 l/100 km

CO2 : 173 g/km