Les essais de Dubaï coïncident avec le renouvellement du partenariat mondial entre Land Rover et l’IFRC. Cette relation de 65 ans remonte à 1954, lorsque le premier Land Rover spécialement adapté est entré en service dans la région en tant que dispensaire mobile.

Au cours des trois prochaines années, Land Rover soutiendra les actions de préparation et de réaction aux catastrophes dans des pays comme l’Inde, le Mexique ou encore l’Australie. Les experts de la flotte IFRC ont testé le Defender sur sable, parmi les dunes mouvantes du désert, où le prototype a parcouru les pentes abruptes, les dévers et les sommets qui caractérisent la conduite tout-terrain dans la région.

Sous une température de plus de 40 °C, le véhicule a ensuite mis le cap sur l’autoroute du jabal Bil Ays, où le Defender est monté à près de 2000 mètres. L’essai, qui a permis aux experts de la flotte IFRC de découvrir le véhicule avant sa présentation mondiale, constitue la dernière étape du programme de développement du nouveau Defender. Les prototypes ont à ce jour parcouru plus de 1,2 million de kilomètres d’essai, dont une semaine auprès de Tusk, l’organisation caritative de préservation de la faune située au Kenya, ainsi qu’une apparition dynamique lors du Goodwood Festival of Speed.