Mobilité

La trottinette électrique fait des centaines de victimes chaque année

Les trottinettes électriques sont très populaires dans nos villes, mais elles laissent aussi derrière elles de nombreuses victimes. L’année dernière, rien qu’en Flandre, ces moyens de mobilité douce ont été impliqués dans plus de 200 accidents dont deux se sont soldés par un décès. L’appel à une réglementation plus stricte devient de plus en plus pressant.

Écrit par Alain De Jong | 16/11/2021

Les chiffres récoltés dans le chef des trottinettes électriques sont alarmants, et d’autant plus quand on sait que le nombre de victimes à Bruxelles et en Wallonie n’est pas encore connu.

La trottinette électrique connaît un véritable essor dans nos villes, car elle apporte de nombreuses réponses aux problèmes quotidiens de mobilité des citadines. Cela dit, ce mode de locomotion comporte aussi une série de risques qui peuvent entraîner accidents graves et traumatismes importants.

Parce que les risques sont donc élevés, la Vlaamse Stichting Verkeerskunde (VSV) préconise la prise de mesures urgentes pour améliorer la sécurité des trottinettes électriques, mono-roue et autres moyens de locomotion urbain, personnel et électrique.

La VSV conseille notamment aux utilisateurs de porter un casque, de suivre une formation préalable ainsi que de respecter l’âge minimal de 16 ans compte tenu de la vitesse importante de ces engins. Ceux-ci atteignent en effet facilement les 25 km/h quand ce n’est pas davantage avec certains modèles spéciaux.

Blessures à la tête

scooter électrique accident

Dans plus de la moitié des accidents comptabilisés, la trottinette est entrée en collision avec une voiture et elle a atterri sur soit le flanc, soit en dessous du véhicule.

Cela dit, on recense aussi de nombreux accidents avec des piétons et des cyclistes. Le problème est qu’une trottinette est moins stable qu’une bicyclette, qu’elle a également de petites roues qui entraînent plus facilement des chutes sur les surfaces inégales tandis qu’elle freine aussi nettement moins fort qu’un vélo.

Dès lors, au fur et à mesure que la vitesse augmente, le risque s’accroît également. Une réalité qui se retrouve d’ailleurs dans les blessures des victimes : celles-ci tombent souvent sur la tête et souffrent alors de fractures au visage.

La ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters (Open VLD), est consciente du danger que représentent les trottinettes électriques et elle entend prendre des mesures efficaces, en concertation avec les autres ministres de la Mobilité de notre pays. Il s’agit donc de mieux encadrer leur utilisation pour limiter les risques auxquels elles exposent.

Le souhait de la ministre est surtout de passer par une phase de sensibilisation, car la trottinette électrique est un nouveau moyen de transport de masse très intéressant pour couvrir rapidement des distances courtes. Il faut toutefois que cela se fasse en toute sécurité. Et c’est précisément la raison pour laquelle un cadre légal approprié doit être mis en place.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures