Répondre à cette question est pour le moins complexe. En effet, tout va dépendre de la borne de recharge utilisée ainsi que de la capacité des batteries embarquées par le véhicule. Le temps de recharge peut ainsi varier de plus de 10 heures à une trentaine de minutes. Qu’on se le dise, actuellement, cela prend nettement plus de temps de recharger un véhicule électrique que de faire un plein de carburant. De nouvelles solutions de recharge sont néanmoins en cours de développement et celles-ci pourraient bien bouleverser le secteur dans les toutes prochaines années.

Autre élément à prendre en compte : après 50 % du temps de recharge des batteries, celles-ci ont bien souvent déjà atteint 80 % de leur capacité. Par contre, pour atteindre 100 % de la charge, les 20 derniers % prendront parfois jusqu’à 50 % du temps de charge total. Un phénomène que l’on peut aussi constater avec certains smartphones.

Le point sur les technologies existantes

Plusieurs systèmes de recharge cohabitent actuellement sur le marché, à commencer par la simple prise électrique domestique. Avec cette dernière (230 V – 16 A), il faut généralement compter de 8 à 13 heures pour recharger un véhicule électrique. Le fabricant de ce dernier vous livrera d’ailleurs un câble spécifique vous permettant de raccorder votre voiture au réseau électrique conventionnel, doublé d’un boîtier de sécurité.

Mieux qu’une simple prise électrique : la borne de recharge individuelle. Celle-ci, qui doit être installée par votre fournisseur d’électricité ou par un professionnel agréé, est exclusivement destinée à la charge de votre véhicule électrique. C’est ce que certains fournisseurs d’énergie appellent communément la wallbox. L’installation se fait bien entendu à vos frais et, pour ce faire, comptez tout de même entre 500 et 1.200 € en fonction du modèle choisi. Des frais complémentaires peuvent s’ajouter au forfait de base, si, par exemple, il est nécessaire d’augmenter la puissance du raccordement électrique de votre maison.

Une fois la borne installée, elle vous permettra de recharger votre véhicule en 4 à 6 heures, en fonction du modèle.

Plus performant encore : la recharge semi-rapide, qui nécessite un raccordement triphasé. Grâce à celle-ci, il est possible de charger vos batteries en une bonne heure seulement. Une technologie qui présente néanmoins un sérieux bémol : il est dans ce cas indispensable de faire installer un raccordement plus puissant ce qui occasionnera irrémédiablement des frais non négligeables.

Bon nombre de ces chargeurs semi-rapides sont mis à disposition sur les parkings de certaines chaînes de supermarché ou à des emplacements dédiés par les sociétés de stationnement. Pour en bénéficier, il faut généralement souscrire un abonnement spécifique, à l’exception de grandes enseignes comme Ikea.

Enfin, la recharge rapide est actuellement réservée aux stations-service. Des bornes spécifiques qui vous permettent de charger votre véhicule à 80 % en un peu moins de 30 minutes. Ces temps de charge sont appelés à diminuer davantage à l’avenir.

Pour tous les types de recharge à domicilie, il peut être intéressant de faire installer un compteur bi-horaire par votre fournisseur afin de bénéficier d’un tarif préférentiel durant la nuit (généralement 50 % moins cher en heures creuses). Autre possibilité : faire installer des panneaux photovoltaïques sur votre toit et profiter de l’énergie qu’ils produisent pour, en partie, recharger votre voiture électrique.

Vers une recharge en 4 à 5 minutes

Constructeurs et fournisseurs d’énergie travaillent de concert pour accélérer autant que possible la recharge des véhicules électriques. Tesla et Porsche, par exemple, sont occupés à développer une borne électrique à même de recharger une batterie automobile en une poignée de minutes. Cela nécessite bien entendu une quantité d’énergie considérable : plus de 600 kW, soit la puissance de raccordement d’une septantaine d’habitations !

Conclusion

Les propriétaires de voitures électriques sont-ils condamnés à faire preuve de beaucoup de patience lorsqu’il s’agit de recharger les batteries de leur monture ? À court terme, oui, mais les fabricants de batteries, les constructeurs de véhicules électriques et des dizaines d’universités à travers le monde travaillent au développement de chargeurs de nouvelle génération mais aussi de batteries d’un nouveau genre (liquide ionique, gel ou encore alu-air). Tout cela au profit d’une autonomie étendue des véhicules électriques mais également d’un processus de charge le plus réduit possible. Il y a donc fort à parier que d’ici quelques années, charger son véhicule électrique se fera tout aussi rapidement que faire un plein de carburant !