Salon Auto

Le salon de Bruxelles 2022 est annulé !

Compte tenu de la situation sanitaire, les organisateurs du salon de Bruxelles ont décidé ce vendredi d’annuler l’édition 2022 dans les palais du Heysel. La FEBIAC précise toutefois qu’il ne s’agit pas d’une annulation, mais d’un déplacement du salon vers le réseau de concessionnaires de chaque marque.

Écrit par Joris Bosseloo | 26/11/2021

Décidément, la crise de la Covid nous fait voler de rebondissement en rebondissement. En effet, alors que la FEBIAC annonce depuis des semaines que l’édition 2022 du salon de l’auto de Bruxelles sera bel et bien maintenue, mais avec des règles sanitaires renforcées, l’organisateur du salon de l’auto a du ce matin se rendre à l’évidence : les conditions sanitaires fortement dégradées de ces derniers jours ne permettront pas la tenue de l’événement dans des conditions optimales pour les visiteurs et les exposants.

Autosalon

Publicité

Le doute sur la tenue de l’événement avait émergé un peu plus tôt cette semaine, lorsque Nissan qui avait confirmé sa participation a ensuite fait machine arrière avec l’argument de la sécurité sanitaire des visiteurs et de son personnel. La marque japonaise a indiqué qu’elle déplaçait donc « son » salon vers ses concessionnaires, comme cela avait été le cas l’an dernier.

Un déplacement pour tout le monde

Autosalon 2022

Une réunion au sujet du salon devait se tenir ce vendredi matin 26 novembre, en même temps que celle, provoquée en urgence, du Codeco. Une rencontre au cours de laquelle la FEBIAC et ses membres sont tombés d’accord : le déplacement du Salon de Bruxelles de janvier 2022 vers l’ensemble des concessionnaires du pays.

« Nous anticipons que l’aggravation de la situation sanitaire et l’introduction attendue de restrictions particulières ne permettront pas d’accueillir le nombre attendu de visiteurs dans des conditions optimales » a expliqué dans un communiqué Andreas Cremer, CEO de la FEBIAC.

La FEBIAC ajoute que cette opération de déplacement du salon dans les concessions sera soutenue par le lancement de la future plate-forme digitale AskOTO, qui ambitionne de répondre à toutes les questions des automobilistes et des motards.

C’est donc un nouveau coup dur pour la FEBIAC et ses membres, mais aussi pour tous les amoureux d’automobiles. Il faut reconnaître en tous cas que la FEBIAC fait preuve de clairvoyance et de courage en prenant cette décision qui ne ravit évidemment personne. Espérons toutefois que, pour le secteur qui rencontre de grosses difficultés depuis près de deux ans déjà, les acheteurs soient au rendez-vous. La FEBIAC annonce toutefois que tous ses efforts se concentrent déjà sur l’édition 2023 du salon.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures