Sécurité routière

Autoroutes : les PV pleuvent avec les radars-tronçons dès 121 km/h !

Depuis la fin août 2022, c’est la fin de la marge de tolérance pour les radars automatiques et tronçons partout dans tout le pays. Comme on pouvait s’y attendre, les amendes pleuvent sur les automobilistes, dont certains se voient flashés plusieurs fois à des vitesses de 121 ou 122 km/h !

David Leclercq David Leclercq | Publié le 20/10/2022 | Temps de lecture : 2 min

Depuis plusieurs mois, la Belgique s’est tournée vers les radars de type tronçon pour accroître la répression sur les automobilistes. Ces dispositifs sont particulièrement redoutables, car ils sont capables de mesurer une vitesse moyenne sur plusieurs dizaines de kilomètres, ce qui ne laisse aucune chance au contrevenant, voire même au conducteur un tantinet distrait.

En outre, depuis la fin août 2022, une harmonisation a eu lieu pour tous les radars– fixes, tronçons et mobiles – qui flashent sur les autoroutes : les réglages ont été modifiés afin que ceux-ci flashent dès 129 km/h, c’est-à-dire la vitesse maximale autorisée majorée de la marge d’erreur ou de la tolérance de 6%. Pour mémoire, les tolérances précédemment fixées étaient nettement plus larges, surtout en Wallonie, car un radar ne flashait qu’à partir de 141 km/h, voire même 147 km/h pour certains d’entre eux.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Des flashs dès 121 km/h

A quelle vitesse maximale peut-on rouler pour ne pas être flashé à 129 km/h ? 

Les conducteurs les plus attentifs avaient déjà adopté un nouveau comportement pour ne plus dépasser les 129 km/h réels (un peu plus avec l’erreur compteur), mais beaucoup d’entre eux ont été très surpris de recevoir récemment parfois jusqu’à plusieurs amendes pour avoir été flashés à 121 ou 122 km/h.

La Dernière Heure relate ainsi un exemple très concret d’un conducteur qui, du côté de Liège, a reçu cinq PV en quelques jours pour une verbalisation établie à 121 ou 122 km/h, ce qui semble très loin des 129 km/h annoncés et tolérés par les autorités. Renseignements pris, il apparaît que le conducteur en question a été flashé à 129-130 km/h, mais la tolérance technique promise (6 %) a été retirée. Résultat : des amendes à 62 euros pièce. Voilà qui fait réfléchir.

Mais que fait la police ?

La police de la route a été contactée dans la foulée. Et elle indique qu’elle ne dispose encore d’aucune statistique en la matière, mais reconnaît malgré tout constater ces dernières semaines une nette augmentation des petits excès de vitesse. Du côté de VIAS, on veut enfoncer le clou. Et on juge cette période d’adaptation nécessaire pour que les conducteurs qui pendant des années ont eu l’habitude de rouler à 135 ou 140 km/h modifient leur comportement. Rappelons d’ailleurs que VIAS est d’avis de supprimer la fameuse marge technique des 6% (qui semble ici peu respectée, contrairement aux annonces des autorités et des parquets).

Rappelons en outre que si en Wallonie, les radars tronçons sont signalés par de petits panneaux, il existe en Flandre un site web qui les répertorie tous, pour plus de transparence. Car, c’est cela aussi la sécurité routière : plus d’information pour moins de répression, cette dernière ne générant que de la colère, surtout dans le contexte économique difficile actuel.

Quoi qu’il en soit, l’efficacité des radars-tronçons n’est pas à démontrer. Une étude portant sur plusieurs années en Irlande a montré qu’après plusieurs années, un radar-tronçon contraignait les conducteurs à changer leur comportement : ainsi, si en 2016, 59% des véhicules respectaient la vitesse, ils étaient 89% à le faire en 2021 et même 96% en 2022. CQFD !

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité