Taxes

L’État belge a gagné 5,44 milliards d’euros avec les accises sur les carburants

Le budget de l’État belge continue à tirer largement profit des accises sur les carburants et de la TVA qui va avec. En 2021, l’État a en effet gagné 5,44 milliards d’euros, une somme qui est même portée à 6,6 milliards d’euros si on inclut la TVA.

Écrit par David Leclercq | 20/05/2022

Il est parfois intéressant de parcourir les rapports annuels de certains organismes. Celui d’Energia par exemple, l’organisation sectorielle en Belgique des entreprises qui proposent des solutions énergétiques pour la mobilité et le chauffage, est éclairant à plus d’un titre. 

On y apprend notamment que la consommation des carburants dans notre pays a pratiquement retrouvé le niveau de la période pré-Covid. Et que cette consommation était destinée au secteur des transports (55% dont 75% de Diesel et 20% d’essence), mais aussi à l’industrie pétrochimique (45%). Le fait de retrouver le niveau de consommation pré-Covid implique aussi des gains pour le gouvernement belge : fin 2021, les recettes d’accises ont retrouvé le niveau des dernières années avec 5,44 milliards d’euros, voire 6,6 milliards d’euros si on inclut la TVA. Ce n’est vraiment pas mal, car il faut savoir que le budget fédéral de la Belgique tourne en général autour des 80 milliards d’euros. On constate donc que les taxes sur le carburant l’alimentent à hauteur de 12% environ ! On imagine en outre que, malgré les efforts réalisés pour réduire les prix des carburants (réduction forfaitaire des accises de 17,5 c/litre), les prix actuels très élevés des carburants contribuent encore cette année à remplir les caisses de l’État belge.

Publicité

Diminution du raffinage

C’est le jackpot pour l’État belge avec les accises sur le carburant...

La production des raffineries a baissé en 2021 (de 35,2 millions de tonnes à 30,2 millions de tonnes), ce qui s’explique par des stocks plus élevés hérités de 2020, année caractérisée par le ralentissement dû à la Covid-19. On a donc logiquement moins importé de pétrole brut (-17%), mais la Russie continue de nous alimenter largement même si la part a récemment diminué d’un pourcent (29 au lieu de 30%). Les autres pays qui nous alimentent sont la Norvège (17%) et le Kazakhstan (13,6%).

Les produits énergétiques issus du pétrole restent majoritaires en Belgique avec une part de 38%. Le gaz naturel ne compte, lui, que pour 29,5% de la consommation et le nucléaire pour 16% ce qui montre à quel point le pétrole reste essentiel dans nos vies quotidiennes.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures