Ancêtres

Renault 5 Turbo 6X6 : une bien triste fin

On se souvient mal de la Renault 5 Turbo à… 6 roues ! Et c’est normal, parce qu’elle a été le fait d’une initiative isolée, celle de Christian de Léotard. Qu’est-elle devenue ? Rien en fait, car elle a connu une bien triste fin.

Écrit par David Leclercq | 01/11/2021

Retour dans les années 1980, période où tout étant encore possible. À cette époque, un Français, Christian de Léotard est un passionné de véhicules à six roues. L’homme est réputé bricoleur. Il est naturellement passionné de bolides, particulièrement les 6×6, et du Paris-Dakar où on l’a vu courir au volant d’une Mercedes 190 modifiée ou encore d’un Range Rover. De retour du Paris-Dakar, il se lance dans la modification d’une Renault 5 Turbo.

La Renault 5 Turbo est une voiture qu’il affectionne particulièrement. Mais de là à en dériver une version 6X6 alors que le modèle de série n’est même pas 4×4, c’est quand même osé ! N’ayant rien d’autre que sa tête et ses mains à faire valoir, Christian de Léotard va concevoir lui-même une transmission 6×6. Un sacré casse-tête, parce que la transmission qu’il met au point recourt à deux moteurs et deux boîtes de vitesses différents.

Ce qui signifie que le moteur Turbo implanté à l’arrière reste, mais qu’il en ajoute un sous le capot avant. La subtilité, c’est que les deux boîtes sont reliées entre elles par une pièce commune de sorte que les deux moteurs tournent à la même vitesse. Il fallait y penser !

Fin tragique

Renault 5 Turbo 6X6 : une bien triste fin

Cette Renault 5 Turbo 6×6 est vraiment étonnante et c’est aussi une pièce unique. Bien entendu, elle n’a jamais pu participer à des compétitions pour prévenir de tout risque de casse. On se demande d’ailleurs combien d’heures l’homme a travaillé et combien il a dépensé pour arriver à ses fins.

Cela dit, aussi remarquable soit-il, ce modèle a connu une fin tragique. En effet, au début des années 2000 la voiture rentre dans le garage de Christian de Léotard pour recevoir un moulage de carrosserie. Mais, pas de chance, le garage sera dévoré par les flammes quelques heures plus tard. Depuis 2002, cette voiture est donc abandonnée dans ce qu’il reste du bâtiment. Triste fin

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé