Économie

Des voitures plus chères en raison des normes plus sévères de l’Euro NCAP ?

L’Euro NCAP, c’est l’organisme international indépendant qui a pour fonction principale d’effectuer des crash-tests pour évaluer le degré de sécurité d’une automobile et permettre au consommateur de faire un meilleur choix. Et il y a du changement : l’organisme vient d’annoncer le durcissement de ses tests afin d’intégrer les nouvelles technologies introduites sur le marché.

David Leclercq David Leclercq | Publié le 22/11/2022 | Temps de lecture : 5 min

L’organisme Euro NCAP (pour European New Car Assessment Program) un une structure internationale et indépendante basée à Bruxelles et qui pour fonction principale d’effectuer des crash-tests pour tester les capacités des véhicules dans le domaine de la sécurité passive. Depuis la création de l’organisme, on estime que 9 voitures vendues sur 10 sur le marché européen font l’objet d’un classement Euro NCAP. En vingt ans, l’Euro NCAP a publié plus de 630 avis, détruit plus 1.800 voitures pour la bonne cause ce qui aurait permis d’épargner grâce aux progrès technologiques 78.000 vies.

Pour tous les constructeurs, l’enjeu de l’Euro NCAP est de taille, car la notation d’une automobile (entre 0 et 5 étoiles) est considérée comme cruciale d’un point de vue commercial, l’aspect de la sécurité étant aujourd’hui primordial pour les consommateurs. La preuve nous en a encore été donnée il y a quelques années avec des constructeurs chinois qui prétendaient à des parts de marché en Europe et qui, crédité d’une seule étoile, n’ont pas tenté de poursuivre l’aventure. Idem avec la Fiat Panda dont les ventes avaient été fortement impactées après un crash-test catastrophique mené en 2018.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Nouvelles technologies, nouvelles règles

Bien évidemment, les technologies évoluent ce qui contraint l’Euro NCAP a régulièrement revoir ses processus d’évaluation, car il ne serait pas crédible que la totalité du marché se voir affublé de 5 étoiles. Et c’est pour cette raison que l’Euro NCAP va encore donner un tour de visse à ses tests dans les mois qui viennent, car, les véhicules obtiennent aujourd’hui trop facilement la note maximale. Une réalité que les derniers tests confirment : sur 50 modèles testés cette année, 39 ont obtenu 5 étoiles et toutes les autres 4 étoiles.

627979

En cela, le président de l’Euro NCAP, Niels Ebbe Jacobsen, a annoncé que l’organisme détenait le potentiel d’améliorer encore la sécurité des véhicules au cours des 10 prochaines années, un objectif qui va de pair avec les politiques européennes en matière de sécurité routière qui vise zéro mort à l’horizon 2050 (All for Zero en Belgique).

À ces fins, quatre domaines clés liés à la conduite assistée de plus en plus prégnante seront privilégiés lors des crash-tests de l’organisme d’ici 2030 : conduite en toute sécurité, éviter des collisions, la protection contre les collisions et, enfin, la sécurité après un accident. Ces changements seront implémentés à partir de 2026. Et ce n’est pas tout. L’organisme introduira aussi des tests virtuels pour permettre d’améliorer encore la sécurité des usagers faibles sur la route tandis qu’il encouragera aussi le déploiement de systèmes spécifiques à la surveillance du conducteur. D’ici 2030, Euro NCAP entend également évaluer les systèmes d’aide à la conduite automatisée, mais aussi les technologies de surveillance des conducteurs (somnolence, distraction…), les technologies d’assistance à la vitesse ainsi que l’évaluation du risque d’incendie ou de l’emballement thermique des véhicules électriques.

Les motos et les scooters aussi

En outre, l’Euro NCAP n’entend par ailleurs plus se limiter aux automobiles. Ce qui signifie que des programmes d’évaluation des scooters et des motos seront aussi lancés, de même que pour les utilitaires légers et les poids lourds qui sont responsables d’une bonne part des accidents graves ou mortels de la route.

627806

En outre, pour les technologies de conduite assistée ou automatisée, l’Euro NCAP adoptera un principe de pénalité/récompense afin de pousser les constructeurs à adopter des technologies de série. Si toutes ces initiatives de l’Euro NCAP sont à saluer pour les bénéfices que la sécurité routière pourra en retirer, on se dit toutefois que ces améliorations ne seront pas financièrement neutres pour les consommateurs. En effet, les coûts de développement sont toujours intégrés au prix des automobiles. Et celui-ci deviendra plus cher. De même, les technologies impliqueront une hausse du prix de vente, même s’il est attendu que ce coût diminue avec la généralisation de ces nouveaux dispositifs – plus de volume, moins de coûts. Cela dit, une « période d’incubation » est toujours à observer et, pendant celle-ci, les véhicules de milieu de gamme seront forcément plus chers.

Partager l’article


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité