Essais auto

ESSAI BMW 220i Active Tourer : moins monovolume, plus BMW

S’ils ont connu leur heure de gloire il y a quelques années, les monovolumes sont aujourd’hui en perte totale de vitesse et disparaissent peu à peu du marché. Contre vents et marées, BMW tient bon et a présenté il y a quelques moins la nouvelle mouture de sa Série 2 Active Tourer.

Maxime Hérion Maxime Hérion | Publié le 25/09/2022 | Temps de lecture : 5 min

Esthétiquement, La BMW Série 2 Active Tourer se caractérise par sa ligne ramassée et dynamique qui lui donne des airs de crossover. Mesurant désormais 4,39m de long, il a grandi de 3,2 cm par rapport à la première génération.

Si cette dernière manquait cruellement de cachet et ne s’apparentait pas vraiment à une BMW, force est de constater que la nouvelle a une vraie personnalité et ressemble de plus en plus aux autres modèles de la marque bavaroise, surtout dans la version Pack M de notre essai. Assez proche de la Série 1, elle bénéficie des larges calandres qui fait désormais partie de l’identité visuelle de BMW.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

La qualité, enfin

Là où l’ancienne Série 2 péchait par certains de détails de finitions bon marché comme la moquette de qualité indigne ou certains plastiques bas de gamme, la nouvelle place la barre très haut avec un habitacle raffiné qui n’a plus rien à envier aux autres BMW. Ici, la qualité est au rendez-vous, ce qui est accord avec les prétentions « premium » de la voiture.

Inspirée de celle du iX, la planche de bord dispose d’une grande dalle numérique incurvée composée de deux écrans : un pour l’instrumentation, l’autre pour le système d’infodivertissement.

Ce dernier fonctionne de façon tactile, sans la roulette qui faisait partie autrefois de l’i-Drive. Le problème est que le système de menus et de sous-menus est plutôt compliqué et peu intuitif, ce qui fait que l’on peut parfois perdre pas mal de temps à chercher une fonction. Pour le reste, la présentation intérieure joue la carte de la séduction avec des inserts finition piano, des touches d’aluminium et des matériaux agréables au toucher.

BMW Serie 2 3

Si la modularité de la Série 2 Active Tourer est assez limitée pour un monovolume, BMW a néanmoins pensé à disposer de nombreux vide-poches et espaces de rangements partout dans l’habitacle. Il faut mentionner le côté particulièrement pratique de la console centrale flottante qui est à portée de mains à l’avant. Où que l’on soit, l’espace aux jambes est généreux, et à l’arrière, la banquette est heureusement coulissante et fractionnable.

Le coffre est quant à lui très correcte avec une capacité de 470 litres, avec un rangement sous plancher de 66 litres. Pour transporter des objets encombrants, la Série 2 Active Tourer dispose de 1.455 litres lorsque la banquette arrière est rabattue.

BMW Serie 2 4

Fermeté

La déclinaison Pack M dispose de siège baquets à l’assise particulièrement ferme qui semblent un peu inadaptés à un véhicule de ce genre. Par contre, la position de conduite est heureusement moins haute qu’auparavant, ce qui rapproche la Série 2 Active Tourer d’une berline classique. La 220i dispose d’un moteur 3 cylindres de 1,5 litres qui développe 170 ch et 240 Nm.

Equipé d’une hybridation légère, celui-ci est associé à une boîte automatique double-embrayage à 7 rapports. A l’usage, ce bloc fait preuve d’une bonne santé évidente même si l’on peut regretter un certain manque de couple à bas régime, lors des démarrages par exemple.

bmw serie 2 5

Discret à condition de ne pas trop le solliciter, le moteur fait son job et se contente d’une moyenne si situant entre 6 et 6,5 litres sur parcours mixte. Le plus grand progrès de la Série 2 Active Tourer est son châssis beaucoup plus rigoureux qu’avant qui le rend beaucoup plus agréable à conduire. Si la position de conduite fait déjà oublier qu’il est un monovolume, son comportement enfonce le clou.

Malheureusement, dès que la BMW n’évolue plus sur un billard, les vertèbres en prennent pour leur grade tant les suspensions sont sèches. On aurait aimé un compromis entre efficacité et confort, surtout pour un véhicule à vocation familiale…

Conclusion

Plus vraiment monovolume mais néanmoins plus spacieuse qu’une berline, la BMW Série 2 Active Tourer séduira avant tout les fans de la marque qui cherchent un véhicule pratique et familial. Son niveau de finition est désormais équivalent à celui des autres modèles de la gamme mais cela se paie malheureusement au prix fort comme en témoigne notre véhicule d’essai qui était affiché à plus de 40.000 € !

BMW Série 2 Active Tourer

La BMW 220i Active Tourer en chiffres

Moteur : trois cylindres, essence turbo, 1.499cc ; 170ch à 4,400 tr/min ; 240 Nm à 1,500 tr/min.

Transmission : aux roues arrière

Boîte de vitesses : automatique à 7 vitesses

L/l/H (mm) : 4.386/1.824/1.576

Poids à vide (kg) : 1.595

Volume du coffre (l) : 415 à 1.405

Capacité du réservoir (l) : 45

De 0 à 100 km/h (sec.) : 8,1

Vitesse maximale : 221 km/h

Consommation WLTP : 5,9 l/100 km

CO2 : 134 g/km

Prix : 35.800 euros

Taxe de mise en circulation : Flandre :  242,47 € ; Wallonie et Bruxelles : 2.478€

Taxe de circulation : Flandre :  365,64 € ; Wallonie et Bruxelles : 446,03€

Ecomalus Wallonie : 0€

Note de la rédaction

Points forts

  • Ligne
  • Finition
  • Comportement

Points faibles

  • Suspensions trop fermes
  • Ergonomie infodivertissement
  • Prix élevé

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité