Que dit la loi ?

Quels sont les risques pour utilisation abusive d’un stationnement handicapé ?

Plus larges qu’un emplacement traditionnel et placées à des endroits stratégiques pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite, les places « handicapés » sont souvent squattées par des conducteurs peu scrupuleux (ou fainéants). Quels risques encourent-ils pour cette incivilité ?

Nicolas Morlet Nicolas Morlet | Publié le 25/09/2018 | Temps de lecture : 1 min

Stationner de manière illégitime  sur un emplacement réservé aux personnes handicapées est considéré comme une infraction au second degré. Les amendes encourues s’élèvent donc de 100 à 110 pour une perception immédiate, à 1.375€ en cas de non-paiement, qui se traduit par un renvoi devant le tribunal. Ces montants peuvent être doublés en cas de récidive dans l’année. Le juge peut également prononcer une déchéance du droit de conduite de 8 jours à 5 ans.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité