Mobilité

La voiture en perte de vitesse chez les jeunes ?

Selon une enquête menée par VIAS, les Belges recommencent à utiliser la voiture. Le kilométrage annuel a effectivement augmenté, mais pas dans toutes les tranches d’âge. Explications.

David Leclercq David Leclercq | Publié le 29/07/2022 | Temps de lecture : 2 min

Les Belges reviennent-ils à la voiture alors que les prix des carburants sont très chers et que de plus en plus de concitoyens indiquent laisser plus souvent leur voiture au garage ? Si l’on en croit VIAS qui a mené l’enquête, au cours des six premiers mois de cette année, les Belges ont effectué en moyenne 33 km par jour, tous modes de transport confondus. C’est plus que l’an dernier (27 km), mais aussi très loin du niveau de l’avant-crise sanitaire où la moyenne était alors de 40 km par jour.

L’utilisation de la voiture reste donc en baisse puisque le nombre de kilomètres parcourus a diminué de 23% par rapport à 2019, année de véritable référence. La baisse est donc importante et il semble qu’elle sera durable pour plusieurs raisons. De quoi remettre en cause tous les modèles de projection, dont celui du Bureau du Plan qui estimait il y a quelques mois encore que la voiture continuerait de représenter le mode de déplacement majoritaire au moins jusqu’en 2040 ?

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Surtout les jeunes

Les habitudes sont-elles en train de changer ?

VIAS relève que c’est surtout chez les jeunes que la baisse est la plus marquée. En effet, la part des kilomètres parcourus en voiture est passée dans la tranche d’âge des 18-34 ans de 55% en 2019 à 45% en 2022. La tendance est nette. Et fiable, car VIAS a mené son enquête auprès de 6.000 personnes.

Pourtant, tous les indicateurs montrent aussi que le niveau de circulation est en train de se rétablir après deux ans de pandémie. Cela dit, elle n’a pas encore retrouvé totalement sa densité, car VIAS constate que sur le premier semestre 2022, elle reste de 17% inférieure à cette même période de 2019. Et ça s’explique. Car, entre-temps, le télétravail a été instauré dans beaucoup d’entreprises de manière structurelle.

En outre, VIAS détecte aussi d’autres facteurs qui rendront cette baisse durable dans le temps, comme la hausse des prix des carburants, mais aussi le développement de solutions alternatives de mobilité (mobilité douce notamment) ainsi que l’e-commerce qui implique que les gens se déplacent moins pour acheter. Si le nombre de kilomètres baisse, c’est peut-être une bonne chose pour la mobilité électrique et la fameuse « range anxiety » (peur de la panne sèche de batterie) qui sera moins redoutée. À voir.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité