Voici comment les hackers pourront pirater votre voiture

Alors que constructeurs et autorités n’ont de cesse de nous vanter les mérites de la voiture autonome qui s’adapterait automatiquement aux limites de vitesses, un groupe de « hackers » d’une université israélienne vient de démontrer qu’il était extrêmement facile de tromper les systèmes embarqués sans déployer de grandes connaissances informatiques.

Voici comment les hackers pourront pirater votre voiture

Pour leur démonstration, les étudiants et leur professeur de l’université Ben Gurion ont utilisé un système de reconnaissance de la signalisation MobilEye et un simple drone muni d’un projecteur. Celui-ci projetait sur un mur l’image d’un panneau de limitation de vitesse à 90 km/h, alors que la vitesse réelle de la zone est de 30 km/h.

Et comme prévu, le MobilEye monté dans la voiture n’a pas été capable de détecter la supercherie, et a donc relevé la limite de vitesse du véhicule à 90 km/h. Heureusement, pour ce test, le dispositif n’était pas réellement couplé au véhicule, et le conducteur a maintenu la vitesse règlementaire. Cela n’en démontre pas moins (s’il le fallait) l’aberration du projet de loi européenne qui viserait à imposer un limiteur de vitesse adaptatif à la limitation en vigueur à tous les véhicules.