Acheter une voiture d'occasion

Fraude au compteur kilométrique : 486.240 km disparus !

En Belgique, le Car-Pass révèle l’historique de n’importe quel véhicule et il permet ainsi de détecter les fraudes. Si le système fonctionne bien, il peut subsister des tentatives de fraudes. Comme avec cette Renault Kangoo dont le compteur kilométrique a reculé de… 486.240 km. Un nouveau record !

Écrit par Alain De Jong | 11/05/2022

Le système du Car-Pass fonctionne bien. Cet historique électronique (et obligatoire) est automatiquement mis à jour lorsque la voiture est révisée, réparée, voire même inspectée.

Cela dit, malgré ce dispositif, des cas de fraude sont encore à recenser. L’organisme Car Pass indique en effet que 1.578 infractions ont encore été enregistrées en 2021. Parmi celles-ci, 906 étaient le fait de ventes nationales (0,13% du total) tandis que 672 cas (1,2%) étaient le fait de voitures d’importation. En moyenne, le kilométrage des voitures originaires de Belgique a été réduit de près de 52.000 km lors des fraudes constatées. Pour les véhicules étrangers, cette distance était de 75.000 km.

Publicité

Le compteur kilométrique des voitures d'occasion peut être trafiqué. Prudence.

Les responsables de Car-Pass indiquent que, dans le top 10 des plus gros cas de fraude relevés en 2021, le compteur a perdu dans l’opération parfois plus de 300.000 km. À la première place de ce classement, on retrouve notamment une Renault Kangoo de 2012 dont le compteur a été trafiqué pour près d’un demi-million de kilomètres ! Il y en a qui n’hésitent manifestement pas…

Les données des fabricants

En raison de la petitesse de notre marché automobile, le nombre de véhicules étrangers en circulation a augmenté ces dernières années en Belgique, des véhicules dont l’historique reste encore difficile à vérifier. C’est pourquoi il est important de demander des données des voitures importées auprès des marques elles-mêmes. Depuis le 1er janvier 2020, les constructeurs sont en effet tenus de communiquer le kilométrage de leurs véhicules connectés à Car-Pass et cela quatre fois par an. Cette disposition devrait garantir une alimentation régulière et fréquente en données afin de rendre le travail des fraudeurs de plus en plus difficile, voire impossible.

Car-Pass ne se repose pas sur ses lauriers, conscient qu’il reste encore un gros travail à effectuer. « Nous devons en effet constater que pas mal de marques ne communiquent pas encore le kilométrage de leurs véhicules connectés », note le directeur général Michel Peelman. « Les pourparlers restent difficiles et, malgré la base juridique existante et contraignante, certains constructeurs se retranchent derrière la loi sur la protection de la vie privée ou d’autres arguments juridiques et/ou financiers pour ne pas fournir ces données. »

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé