Buzz

Une porte-parole pour le climat garde sa VW Golf… diesel !

Le Royaume-Uni, lui aussi, veut bientôt interdire les véhicules à moteur à combustion. Et, bien sûr, la population attend du gouvernement qu’il montre l’exemple. Mais il semblerait que la porte-parole de la politique climatique ne soit pas prête à renoncer à sa VW Golf diesel.

Écrit par Alain De Jong | 17/08/2021

Le mouvement a commencé lorsque Allegra Stratton, porte-parole du gouvernement britannique en matière de politique climatique, a déclaré dans une interview accordée au Times Radio “qu’elle n’avait pas de voiture électrique elle-même et trouve la conduite électrique sur de longues distances irréaliste, elle préfère donc sa vieille VW Golf TDI“.

C’est en effet une déclaration étonnante de la part de quelqu’un qui communique la politique gouvernementale sur le changement climatique. Encore plus si vous savez que la Grande-Bretagne a un calendrier serré pour l’électrification de son parc automobile.

Par exemple, les Britanniques restreignent la vente de nouvelles voitures à essence et diesel à partir de 2030, suivies des hybrides rechargeables en 2035 et des camions en 2040. Un projet qui rencontre également une grande résistance en Grande-Bretagne auprès de la population, qui craint que ce passage soit particulièrement coûteux et que sa liberté en soit menacée.

L’explication d’Allegra Stratton était simple. Elle doit souvent parcourir jusqu’à 400 kilomètres. Et puis, selon elle, “une voiture électrique n’est pas pratique, car il faut attendre beaucoup trop longtemps à une station de recharge”. De plus, elle ne voulait pas dépenser des milliers de livres pour une nouvelle voiture électrique.

charger

Erreur de communication

Un point de vue partagé par de nombreuses personnes, mais qui ne correspond évidemment pas aux plans de la politique climatique du gouvernement britannique.

Peut-être y aura-t-il beaucoup de discussions au sein du ministère sur la stratégie de communication à suivre en ce qui concerne les voitures électriques. Il n’est pas clair si Allegra Stratton est toujours en fonction. Mais elle n’a peut-être pas une grande carrière devant elle au sein du département gouvernemental qui gère la politique climatique britannique.

Le secteur de la mobilité électrique a bien sûr déjà répondu par de nombreuses propositions et suggestions pour former Mme Stratton dans le domaine des voitures électriques, afin qu’elle comprenne qu’avec un peu de planification et de bonne volonté, des trajets quotidiens de 300 à 400 kilomètres en voiture électrique ne sont pas du tout un problème.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé