Dossier-pneus

Pneus hiver : faut-il vraiment en acheter ?

Chaque nouvel hiver, c’est la même question qui se pose ? Les conditions météorologiques seront-elles difficiles ? Dois-je acheter des pneus hiver ? Voici quelques pistes pour vous aider à prendre les bonnes décisions. 

Écrit par David Leclercq | 06/12/2021

Si nos autoroutes sont encombrées, voire totalement à l’arrêt, dès le premier flocon de neige, c’est probablement plus en raison d’un manque de préparation des conducteurs et des véhicules que des conditions météorologiques elles-mêmes. Car il faut se rendre à l’évidence : d’autres pays qui sont pourtant plus exposés à des conditions hivernales que le nôtre ne semblent pas rencontrer les mêmes problèmes de circulation. En effet, le Danemark, les pays nordiques, l’Autriche et même l’Italie ou la France ne se sont pas totalement immobilisés lorsqu’il neige ou qu’il gèle.

Un pneu hiver, c’est quoi ?

Mais au fond, qu’est-ce qu’un pneu hiver ? Beaucoup de gens l’ignorent, mais les pneus hiver (et PAS neige) sont des pneus qui sont adaptés à des conditions météorologiques froides et humides, qu’il s’agisse de neige, de verglas ou de pluie. Car ou, les pneus hiver sont aussi conçus pour les moments pluvieux où, grâce à leur bande de roulement plus ouverte (ou découpée), ils permettent de beaucoup mieux évacuer l’eau et donc résister à l’aquaplaning. Le mélange de gomme spécifique des pneus hiver les rend naturellement plus aptes et adhérents lorsque les températures descendent, notamment en dessous de 7 °C. Ils restent donc plus performants en termes de freinage et de tenue de route, même lorsqu’il fait sec.

Publicité

Sans entrer dans les détails (trop) techniques, le pneu hiver tire ses performances de trois spécificités. Sa bande de roulement d’abord est plus découpée tandis que les blocs sont pourvus de lamelles qui accrochent la neige ou le glace le cas échéant en agissant comme des crampons. Deuxièmement, le mélange de gomme contient davantage de silice, ce qui signifie que celle-ci reste souple à des températures négatives. A l’inverse, la gomme d’un pneu été devient plus rigide à basse température, ce qui entraine plus de dérive (ou glissement) et moins d’adhérence. Enfin, la technologie des blocs de la bande de roulement est conçue pour émettre une vibration qui évacue la neige alors que sur un pneu été, celle-ci encombre le rainurage.

Les utiliser toute l’année ?

Pneus hiver : faut-il vraiment en acheter ?

On n’y a rien qui interdit d’utiliser des pneus hiver en été. Cela dit, cela reste à déconseiller, car avec la chaleur, les pneus hiver s’usent nettement plus vite tandis qu’ils manquent aussi de maintien de l’efficacité lors des freinages. Sur la route des vacances, ce n’est donc pas l’idéal.

En Belgique, la loi ne prescrit rien pour les pneus hiver, sinon qu’une voiture doit impérativement être équipée de 4 pneus identiques. Il est donc interdit de rouler avec deux pneus hiver à l’avant par exemple et deux pneus été sur l’essieu arrière. Logique. En revanche, il faut savoir que dans d’autres pays, les pneus hiver sont ou peuvent être obligatoires. C’est le cas en Autriche ou en Allemagne par exemple où ils sont obligatoires sur la neige sous peine d’une amende. C’est aussi le cas aussi au Luxembourg et, bien entendu, dans les pays nordiques. Notez que la France vient de légiférer aussi en la matière, spécifiquement pour certains départements considérés comme montagneux ou « à risques ». Il faut donc toujours bien se renseigner avant son départ, c’est essentiel.

La dépense en vaut-elle la peine ?

Ce qui freine le consommateur, c’est bien souvent le coût d’acquisition des pneus hiver. Cela en vaut-il la peine ? Probablement si vous êtes un rouleur moyen, c’est-à-dire un conducteur qui effectue au moins 15.000 km par an. Certes, le prix d’un pneu varie fortement en fonction de la taille du produit, mais globalement, il faut s’attendre à payer plus ou moins le même tarif que pour un pneu été de taille similaire.

Dès lors, il s’agit d’une dépense, mais qui est en fait rattrapée avec le temps – et l’usure – puisque lorsque vous utilisez le train de pneu hiver, les pneus été sont à l’abri et ne s’usent pas. L’un dans l’autre, ça ne coûtera donc pas plus cher. Là où il y a un surcoût, c’est dans la nécessaire permutation saisonnière. Comptez entre 60 et 80 euros pour 4 pneus si n’utilisez qu’un seul train de jantes (il faut alors démonter et remonter chaque pneu) et une trentaine d’euros si vous avez opté pour des jantes hiver spécifiques (tarifs très variables). L’avantage est bien réel donc, d’autant qu’on réduit fortement le risque d’accident, donc de frais supplémentaires. Ce qui fait généralement peur, c’est de devoir remplacer tous les pneus en même temps, ce qui expose à un coût, mais qui n’est au final pas plus élevé.

Les pneus toutes saisons pour qui ?

Pneus toutes saisons

Il existe naturellement aussi les pneus toutes saisons qui sont un compromis entre des pneus été et des pneus hiver. Leur avantage : offrir une mobilité totale, quelles que soient les conditions. C’est évidemment un avantage, mais les pneus toutes saisons restent aussi des compromis, ce qui signifie que s’ils sont bons partout, ils ne sont pas non plus les meilleurs. Pour cette raison, ils restent à conseiller pour des utilisateurs qui parcourent moins de 10.000 km par an. Notons aussi que le prix d’un pneu toutes saisons est sensiblement plus élevé que celui d’un pneu é té ou hiver. En général, il faut compter un surcroît de prix de 25% environ.

Que tirer comme conclusion ? Qu’une voiture constitue un gros investissement et qu’il convient probablement de lui réserver l’équipement adéquat. Sortiriez-vous en montagne en plein hiver avec des tongs ? Probablement pas. Et c’est pareil pour votre voiture, sauf si vous n’êtes plus actif et que, lorsque les conditions météorologiques se déchaînent, vous ne bougez pas de chez vous.

Pneu neige logo 3PMSF

Choisir des pneus hiver en hiver et des pneus été en été, c’est donc  soigner votre sécurité ainsi que celle de vos proches tout en assurant votre mobilité. Encore un conseil : vérifiez bien que le pneu choisi comporte le fameux logo 3PMSF qui garantit des prestations minimales d’un pneu hiver. Le marquage M+S ne signifie plus rien aujourd’hui (il s’agit juste d’un rapport plein/creux plus important).

Enfin, tant qu’à investir, choisissez de la qualité et pas des pneus chinois sortis de nulle part vendus à un prix défiante toute concurrence. Les grandes marques pratiquent des prix corrects tandis que leurs marques « Quality » proposent aussi des produits à des rapports/prix prestations très intéressants.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures